Copy
Corpuscule - Février 2017
Voir ce courriel dans votre navigateur


Conseil provincial des sociétés culturelles
506.858.8000

Cercle culturel et historique Hilarion-Cyr de Saint-Léonard
506.423.7042

La Maison de la Culture inc.
506.336.3423

Société culturelle de
la Baie des Chaleurs
506.753.6494


Société culturelle de
Baie-Sainte-Anne
506.228.2011


Société culturelle Centr'Art
506.727.3277

Société culturelle des
Hauts-Plateaux
506.235.3176

Société culturelle Kent-Nord
506.341.0800

Société culturelle Kent-Sud
506.743.8600

Société culturelle Nigawouek
506.776.5935

Société culturelle régionale Les Chutes
506.473.4329

Société culturelle régionale Népisiguit
506.548.4338

Société culturelle de
Saint-François
506.992.6055

Société culturelle
Sud-Acadie
506.860.0413

Société culturelle de la Vallée de Memramcook
506.758.4032

Société culturelle des
Tracadilles 
(membre associé)
506.395.4942

Société culturelle régionale de Kedgwick
(membres associé)
506.284.2056

Festival Acadien de Caraquet (membre associé)
506.727.2728

Dans ce bulletin : 
  • Mot de la directrice générale
  • Invitation
  • Échange Nouveau-Brunswick-Manitoba
  • Une première : Le CPSC célèbre le Mois de l'histoire (des Noires) et des Noirs
  • La tournée Les Écrans Baladeurs 
  • La Caravane des dix mots / Les Mots qui tournent 
  • Biographie - Dominique Breau 
  • Appel à projets
  • 50e de la Société culturelle de la Baie des Chaleurs
  • Connaissez-vous les sept phénomènes frappants de la langue française ?
  • Comment la langue que vous parlez change votre vision du monde
  • Parlez-vous l'arabe sans le savoir ? 
  • Proverbe mexicain
  • Programmation et mission de nos membres
Mot de la directrice générale
Notre raison d’être
 
«L'UNESCO considère l'égalité des genres comme un droit fondamental de la personne humaine, un fondement de la justice sociale et une nécessité économique. L’égalité des genres est un facteur déterminant de la réalisation de tous les objectifs de développement convenus au niveau international, de même qu’un objectif en soi.»
Voici un élément de réflexion que nous devrions nous approprier collectivement afin de développer les arguments en faveur d’une justice sociale étendue à tous les secteurs de notre société acadienne, entre autres. C’est du moins au centre de mes préoccupations actuelles au moment où je m’apprête à rédiger un article à la demande du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick dans le cadre de la 2e édition de la Semaine de conscientisation à l’égalité des genres le 8 mars au 15 mars 2017.
Quel est le rôle des acteur.e.s de la culture envers cet enjeu ?
Comment se fait-il que les postes reliés à la culture soient majoritairement occupés par des femmes alors qu’en réalité, ce secteur devrait être un véhicule d’émancipation pour  toutes celles et ceux qui y participent tout comme celles et ceux qui y contribuent ou qui en bénéficient ?
Les travailleuses culturelles sont souvent celles qui sont les plus fortement scolarisées bien que moins bien rémunérées lorsqu’on analyse des postes qui exigent les mêmes standards dans des secteurs où les postes sont occupés par des hommes. Qui plus est, pour un poste en culture occupé par une femme, s’il était tenu par un homme, il y a fort à parier que l’homme en question obtiendrait des bénéfices salariaux que nulle femme ne serait en mesure d’espérer. N’y a-t-il pas lieu de reconnaitre le fossé qui existe afin de se doter des moyens pour le combler ?
Comment devons-nous composer avec un passé empreint de disparités et de ségrégation à l’égard des femmes ?
Notre patrimoine culturel est riche certes mais l’histoire, tout comme l’actualité, est truffée d’exemples de discrimination et d’injustice envers les femmes.  À ce chapitre, le numéro 143 de la revue Intervention en 2016. (1) (La revue professionnelle et scientifique de l’ordre des travailleurs sociaux et des thérapeutes conjuguaux et familiaux du Québec) met en relief une étude des chercheures suivantes, Lise Savoie, Ph.D., Professeure, École de travail social, Université de Moncton , Isabel Lanteigne, Ph.D. (c.), Professeure, École de travail social, Université de Moncton,  Hélène Albert, Ph.D., Professeure, École de travail social, Université de Moncton et Isabelle Robichaud, Ms.s. (c.), Assistante de recherche, École de travail social, Université du Québec à Montréal) concernant des femmes en situation de pauvreté au Nouveau-Brunswick et son incidence sur la santé en contexte de ruralité. Je crois que nous sommes toutes concernées !
La culture comme nous l’entendons est un axe transversal aux piliers de la société que sont l’éducation, l’économie et l’environnement et qui a le pouvoir de transformer la société en abolissant les silos ce qui ouvre la voie à de riches apprentissages et à de nouvelles découvertes certes, mais à une société plus juste et équitable où chacune, chacun y trouve son dû …  Puisqu’il est question ici de droits et d’accessibilité.
 
À l’aube d’une journée d’études sur les pratiques gagnantes en développement culturel qui se tiendra le 23 février prochain à Moncton et plus spécifiquement lorsque nous exposerons ces pratiques en lien avec le théâtre communautaire,  je souhaite que nous réfléchissions collectivement aux enjeux omniprésents dans notre quotidien afin de dégager les pistes d’exploration les plus prometteuses pour intégrer l’égalité des genres et l’inclusion sociale dans toutes les sphères de notre secteur tant au niveau de notre gouvernance que de notre programmation et de notre action.
Alors que nous sommes souvent à l’amont du choix de nos programmations, pourquoi ne pas faire en sorte que celles-ci soient le reflet de la société que nous voulons construire et dans laquelle nous voulons vivre : une société ouverte sur le monde, forte de ses convictions, riche de sa diversité. Voilà, en ce qui nous concerne, une belle occasion d’ouvrir une section «Raison d’être» au sein de notre Corpuscules afin de valoriser la profession de travailleuse culturelle et/ou de travailleur culturel dès notre prochaine année financière. 
INVITATION
 
La culture, un outil d’inclusion des immigrantes et immigrants francophones en Acadie
 
Quoi ? Dans le cadre de l’histoire du mois des Noir.e.s, le Conseil provincial des sociétés culturelles vous invite à une journée d’étude qui portera sur le théâtre et la communauté.
Quand ?  Le jeudi 23 février 2017 de 10 h à 15 h
Où ?  À la salle Bernard-LeBlanc du Centre culturel Aberdeen, 140 rue Bostford,
Moncton, N.-B.
Qui ?  Intervenants du milieu
Comment ?  Panel d’experts et discussion en ateliers
Combien ?  Gratuit avec inscription obligatoire avant le 21 février 2017 à 17 h
Pourquoi ? 1. Sensibiliser la communauté acadienne à l’histoire des Noir.e.s au Nouveau                          Brunswick et à leur apport à notre collectivité.
                    2. Conscientiser les membres de la communauté acadienne au potentiel de la                         culture comme outil d’inclusion sociale.
                    3. Échanger publiquement sur cet enjeu inhérent au développement de notre                        collectivité.

Veuillez confirmer votre présence par téléphone au 506-858-8000 ou par courriel cpsc.information@nb.aibn.com !
                               Crédit photo : La croix et le croissant. Marie-Thérèse Landry

Échange Nouveau-Brunswick-Manitoba

André Roy de Productions l’entrepôt et Gabrielle Duchesne, étudiante de l’École secondaire Nepisiguit  dans la région de Bathurst participeront à un échange dans le cadre d’un évènement dédié à la relève en humour.  Ce projet est le fruit d’une collaboration entre Le Conseil provincial des sociétés culturelles et  l’association culturelle franco-manitobaine.
                                                       

 

Une première : Le Conseil provincial des sociétés culturelles célèbre le Mois de l'histoire (des Noires) et des Noirs
                               Crédit photo : Chemin de vies. Marie-Thérèse Landry

Moncton, le 1er février 2017 — Le Conseil provincial des sociétés culturelles a reçu du financement du ministère de Patrimoine canadien pour célébrer le Mois de l’histoire (des Noires) des Noirs au Nouveau-Brunswick.

Le projet qui s’intitule «Médiation interculturelle» propose, à la population de Moncton et des environs dans un premier temps, d’assister à des rencontres «Portes ouvertes» avec les comédiennes et comédiens en pratique amateur lors de dimanches en après-midi ou des mercredis en soirée ce durant le mois de février.

Les gens de la communauté auront la chance d’assister  à la construction de la trame d’un spectacle qui sera présenté à Moncton en mai prochain au grand public et dans le cadre du Festival de théâtre communautaire en Acadie à Kedgwick/Saint-Quentin. Ce projet est réalisé sous la direction du dramaturge acadien Marcel-Romain Thériault. L’horaire des pratiques est le suivant :
- Mercredi 1er février 2017, 19h30 à 22h00, salle Tycheco à l’Escaouette
- Dimanche 05 février 2017, 13h30 à 17h00, salle Tycheco à l’Escaouette
- Mercredi 08 février 2017, 19h30 à 22h00, salle Tycheco à l’Escaouette
- Dimanche 12 février 2017, 13h30 à 17h00, salle Tycheco à l’Escaouette
- Mercredi 15 février 2017, 19h30 à 22h00, salle Tycheco à l’Escaouette
- Mercredi 22 février 2017, 19h30 à 22h00, salle Tycheco à l’Escaouette
- Dimanche 26 février 2017, 13h30 à 17h00, salle Tycheco à l’Escaouette

Par ailleurs, une Journée d’études portant sur le théâtre communautaire comme vecteur d’inclusion sociale se tiendra à Moncton le 23 février prochain, et la tenue d’une table ronde stimulera la présentation de différents points de vue sur le théâtre communautaire et sur la communauté immigrante francophone d’ici. Les détails suivront.

Profitons de ces évènements pour nous reconnaitre mutuellement et resserrer nos liens d’appartenance à une même langue, une même région, une même province, voire un même pays. 

                             Cellules créatives en théâtre communautaire. Crédit photo : Marie-Thérèse Landry
La tournée Les Écrans Baladeurs 

La Caravane des dix mots / Les Mots qui tournent

En rappel
À titre de membre de la Caravane des dix mots, nous sommes fiers d’avoir été sélectionnés pour une troisième édition.

Les dix mots sélectionnés cette année sont :
Avatar, canular, émoticône, favori,  fureteur, héberger, nomade, nuage, pirate,  télésnober.
 
Comme j’aurai la chance de voyager en Egypte et en Jordanie du 8 au 28 mars prochain alors que j’y suis invitée par le Centre d’activités francophones de la Bibliotheca Alexandrina, l’Institut français de Amman,  les Ambassades du Canada en Egypte et en Jordanie dans le cadre de Canada150, je donnerai en dictée la composition préparée par notre agente de valorisation du patrimoine, Nadège Durant  et par moi-même.  Celle-ci  intègre ces dix mots en les plaçant dans un contexte en lien avec l’histoire du Canada.
Pour sa part, la Caravane des dix mots se joindra à la tournée littéraire Les Mots qui tournent avec le conteux Dominique Breau, le vidéaste Paul Arseneau et l’agente de tournée Michèle Paulin qui assureront las suite.

Marie-Thérèse Landry

                                           

Biographie – Dominique Breau
Je vous conte mon histoire ...
Assez jeune, je suis fan fini d’Yvon Deschamps. J'apprends ses monologues par cœur tout en rêvant de me retrouver sur scène avec son univers. Je le fais une fois autour de 1986 dans le cadre du festival  western de St-Isidore au Nouveau-Brunswick.
Assez jeune, je suis fan fini d’Yvon Deschamps. J'apprends ses monologues par cœur tout en rêvant de me retrouver sur scène avec son univers. Je le fais une fois autour de 1986 dans le cadre du festival  western de St-Isidore au Nouveau-Brunswick. Je découvre alors que j’aime être sur scène et parler au monde qui suit religieusement ce que je dis et rit de bon cœur! En quittant la scène, je souhaite revivre à l'infini ce bonheur partagé.
 
Pour ce faire, je remonte sur scène par le biais de la musique avec le groupe Les Frotteux d’Bottes du Nouveau-Brunswick. Je chante et je conte tout en faisant le comique entre les pièces. Dix années plus loin je désire fermement trouver ma niche dans le monde du spectacle, mais pas comme chanteur. C'est le conte qui me rejoint.
 
À mes débuts, j’apprends tout par cœur, mais très vite je m'aperçois que les meilleurs moments pour le public en salle sont ceux où je déroge du conte appris. Un virage se fait et mon style émerge; raconter avec la fantastique liberté d’improviser sur pleins de choses qui peuvent surgir lors d'une soirée de conte. Je suis un conteur qui chante et qui explore l'humour.
 
Mon personnage Conteux monte sur la scène du Village Historique Acadien de Caraquet au Nouveau-Brunswick pendant quatorze ans. Conter pour un publique en vacances, toujours de bonne humeur me permet d'explorer aisément l’improvisation en plein spectacle de conte et devient une de mes forces comme artiste.
J'entre dans l'univers de l'histoire acadienne, des vieux mots, des accents et cela donne une identité, une direction au personnage Conteux. Je suis toujours flatté et ému quand on me dit que par le biais de mes spectacles, je suis un ambassadeur de l'Acadie.
Lors d'une tournée en France, je réalise que les spectacles de contes marchent beaucoup. Cela me donne le dynamisme de poursuivre et essayer plus fort encore pour percer dans l'univers francophone canadien. En 2004, accompagné de trois musiciens, je promène mes contes au Québec et en Acadie; un concept « party de cuisine ». Plus loin, une récompense : lors d'un festival de conteurs au Québec, je me souviens avoir été profondément ému en entendant Monique Giroux faire l'éloge de mon spectacle à la radio. Tout roule à merveille, ce sur quoi Tourisme Nouveau-Brunswick signe une tournée promotionnelle de deux ans avec le spectacle Conte moi une chanson; une centaine de spectacles dont une cinquantaine avec Jean-François Breau. Belle visibilité pour Conteux!
 
Peu à peu, voilà que Conteux est de plus en plus en demande. En 2008 alors que je fais route seul, je me classe finaliste à un concours de conteurs en France. Par la suite mes spectacles se promènent au Canada, en France et en Suisse; décrochant au passage bourses et prix : Contact Ouest, Roseq,  Rideau, Gala de la Chanson de Grandby; pour le conte bien sûr! Ce succès me conduit à une tournée pancanadienne de soixante jours et vers le milieu scolaire afin de raconter l'Acadie aux jeunes écoliers.
                       

Appel à projets 
 

Nous vous invitons à déposer une demande de financement de projet de rapprochement France-Canada. Les demandes de projets admissibles doivent permettre un rapprochement entre les provinces du Canada atlantique et Saint-Pierre-et-Miquelon, toucher les thématiques de l'éducation, de la culture ou de la société et doivent se dérouler au cours de l'année 2017.

La date limite pour déposer votre projet est le 15 mars 2017.  

Vous pouvez demander le formulaire de demande au cpsc.information@nb.aibn.com.

50e de la Société culturelle de la Baie des Chaleurs
Bonjour à tous et toutes,

En tant que présidente de la Société Culturelle de la Baie des Chaleurs, je suis heureuse de vous annoncer que nous avons déjà entamé notre 50e année d’opération, ce qui en fait l’ainée des Sociétés culturelles de la province. Pour l’instant, je peux vous mentionner que le spectacle d’Izabelle, cette jeune femme débordante d’énergie et dynamique et qui en plus est originaire de Campbellton, aura lieu au Théâtre Restigouche de la Polyvalente Roland-Pépin, le 2 mars. Ce spectacle s’annonce bien pour commencer notre 50e.  Par la suite, le 10 mars, nous aurons la pièce de théâtre «Le Facteur» avec la comédienne Karène Chiasson et les comédiens Restigouchois André Roy et Kevin Doyle. Une programmation plus complète avec les activités majeures de notre 50e vous sera dévoilée au début mars. Nous sommes aussi à la préparation d’un camp artistique pour enfants qui aura lieu au mois de juillet.  Alors toute une année mouvementée qui s’annonce pour nous.

Bonne année artistique à vous qui nous lisez !

Ginette Soucy
Présidente SCBC
Connaissez-vous les sept phénomènes frappants de la langue française ? 
Amis francophones et passionnés de la langue française, nous sommes tous épris de cette délicieuse langue de Molière que les grands artistes et poètes, tels que Victor Hugo ou encore Charles Baudelaire, prenaient plaisir à immortaliser. Mais cette langue que nous nous plaisons tant à qualifier de romantique semble aussi comprendre quelques phénomènes frappants rehaussés par une touche de subtilité.

Des phénomènes frappants sans égal
Le français se distingue en effet par quelques phénomènes frappants qui caractérisent avec subtilité celui-ci. Des mots et des expressions qui n’ont aucune sonorité en commun avec aucun autre terme. Certains d’entre nous les utilisent pourtant tous les jours sans s’en rendre compte. « Simple, quatorze, meurtre, triomphe, larve, monstre, goinfre, quinze, pauvre et belge ». Ce sont précisément les dix mots qui ne riment avec aucun autre mot dans la langue française.

Le verbe «ressasser»
Croyez-le ou non, mais le verbe « ressasser », quant à lui, est considéré comme le plus long palindrome de la langue de Molière. Rappelons qu’un palindrome signifie tout simplement un mot ou un terme lisible dans les deux sens. Ce dernier reste d’évidence le seul mot possédant cette singularité et mérite une place de choix dans la liste des sept phénomènes frappants du français.

Un roman sans la lettre «e» ? 
Oui, c’est possible ! Ce roman portant le titre de « La Disparition » est signé Georges Perec. Cette véritable œuvre d’art, dite lipogramme, mérite vraiment une place à part entière dans la catégorie des phénomènes frappants de la langue française. Trois cents pages écrites des mains de Georges Perec sans mentionner, même une seule fois, la lettre « e ». « Il fallait un grand art, un art hors du commun, pour fourbir tout un roman sans ça », souligne l’écrivain français Bernard Pingaud.

Les mots masculins se terminant par «ette»
Les enfants ont bien eu du mal à l’école à mémoriser ces mots masculins avec la terminaison « ette ». Le plus connu de tous reste à l’évidence le terme « squelette » qui fait souvent de l’ombre aux autres mots et groupes de mots bien connus des francophones. Un « casse-noisette », un « transpalette », un « bébé-éprouvette », un « porte-serviette », un « pied-d’alouette », un « magnétocassette »…, la liste est longue !

 
Masculin ou féminin ? 
Dans la catégorie des phénomènes frappants de la langue française, on retrouve également trois mots qui ont la particularité d’avoir un genre différent selon qu’ils soient au singulier ou bien au pluriel. Ces trois phénomènes de la langue de Molière ne sont autres que « délice », « amour » et « orgue ». Car si au singulier ces trois phénomènes sont au masculin, curieusement, ils basculent au féminin une fois mis au pluriel !


Ognon ou oignon ? 
Croyez-le ou non, mais les deux termes sont exacts. Pour mieux les comprendre, il nous faut décortiquer le mot en trois : o, ign et on. Dans l’ancien français, le graphème « ign » se prononçait « gneu ». Ce n’est que bien plus tard que ce dernier a été remplacé par « gn ». Ainsi, si jadis nous écrivions « besoigne », de nos jours, le terme exact est besogne. Seul le mot « oignon » a gardé le graphème de l’ancien français.

Oh, des oiseaux ! 

Connaissez-vous la particularité du mot « oiseaux » ? Aussi surprenant soit-il, ce mot réunit à lui tout seul toutes les voyelles de la langue française ! On lui donne donc une place bien méritée dans la liste des phénomènes frappants ? Mais ce n’est pas tout, car ce dernier mérite aussi d’être considéré comme le plus long mot dont aucune lettre n’est prononcée. Essayez donc !

Source : https://www.location-francophone.com/blog/phenomenes-frappants/
Comment la langue que vous parlez change votre vision du monde

Les personnes bilingues bénéficient de tous les avantages. De meilleures perspectives d’emploi, une stimulation au niveau cognitif et même une certaine protection contre la survenue d’une démence. Une nouvelle recherche montre qu’elles peuvent aussi voir le monde de façons différentes selon la langue spécifique qu’elles utilisent.

Les quinze dernières années témoignent d’une quantité impressionnante de recherches sur le cerveau bilingue, avec une majorité d’éléments qui pointent les avantages tangibles pour ceux qui utilisent plus qu’une seule langue. Le va-et-vient entre les langues semble être une sorte d’entraînement du cerveau, en le poussant à la flexibilité.

Tout comme l’exercice physique procure des bénéfices biologiques à votre corps, contrôler mentalement deux ou plusieurs langues apporte un plus cognitif à votre cerveau. Cette souplesse mentale s’avère très payante, surtout à un âge avancé : les signes cognitifs spécifiques du vieillissement apparaissent plus tardivement chez les personnes bilingues. Et la survenue de désordres dégénératifs liés à l’âge, comme les démences ou la maladie d’Alzheimer, est retardée de près de cinq années.

Les Allemands savent où ils vont

Dans une étude récemment publiée dans Psychological Science, nous avons soumis des bilingues anglo-allemands et des personnes monolingues à un examen destiné à savoir comment des configurations langagières différentes affectent leurs réactions à des expériences.

Nous avons montré à des bilingues anglo-allemands des clips vidéo rendant compte d’un mouvement, une femme marchant vers une voiture, ou un homme pédalant en direction du supermarché, et nous leur avons demandé de décrire les scènes.

Quand vous montrez cela à un Allemand qui parle exclusivement sa langue maternelle, il tend à rendre compte de l’action, mais aussi de l’objectif de l’action. Ainsi aurait-il tendance à commenter : « une femme marche vers sa voiture » ou « un homme pédale vers le supermarché ». Des Anglais monolingues, eux, décriraient simplement les scènes en disant « une femme est en train de marcher » ou « un homme est en train de pédaler » sans évoquer leur intention.

La vision du monde par les intervenants allemands est une vision holistique :

ils regardent volontiers l’événement comme un tout, tandis que les Anglais tendent à passer en vitesse sur l’événement et se concentrer uniquement sur l’action.

Le fondement linguistique de cette tendance paraît s’enraciner dans la façon dont différents outils grammaticaux ont situé l’action dans le temps. La langue anglaise demande à ses locuteurs de spécifier grammaticalement les évènements en cours, en utilisant obligatoirement le morphème « ing » : « je suis en train de jouer du piano et je ne peux pas prendre le téléphone ». Ou bien « j’étais en train de jouer du piano quand le téléphone a sonné ». Les Allemands ne connaissent pas cette particularité.

La recherche qui s’est intéressée aux locuteurs d'une seconde langue met en évidence une relation entre l’aptitude linguistique dans ce genre de constructions grammaticales et la fréquence avec laquelle les intervenants mentionnent les objectifs des divers événements.

Dans notre étude, nous avons également trouvé que ces différences interlinguistiques s’étendent, au-delà du langage lui-même, à des caractérisations non-verbales d’événements. Nous avons demandé à des monolingues anglais et allemands de regarder une série de clips vidéo montrant des gens marcher, faire du vélo, courir ou conduire. Dans chaque jeu de trois vidéos, nous avons demandé aux intervenants de décider si une scène à la finalité ambiguë (une femme marche dans la rue vers une voiture en stationnement) équivalait plus à une scène clairement caractérisée par un objectif précis (une femme entre dans un immeuble) ou une scène sans motivation exprimée (une femme marche le long d’un chemin de campagne).

Les Allemands monolingues ont associé les scènes ambiguës avec celles orientées vers un but plus fréquemment que leurs homologues anglais. Cette différence reflète celle que l’on a trouvée dans l’utilisation de la langue : les germanophones sont plus susceptibles de se focaliser sur les possibles issues des actions entreprises, mais les locuteurs anglais accordent davantage d’attention à l’action elle-même.

Intervertir les langues, changer la perspective

Quant aux intervenants bilingues, ils semblent passer d’une perspective à l’autre, compte tenu du contexte linguistique lors du test. Nous avons découvert que des Allemands pratiquant couramment l’anglais se concentraient sur l’action autant que n’importe quel intervenant d’origine, quand ils étaient testés en allemand dans leur propre pays. Mais un groupe analogue de bilingues anglo-allemands, testés au Royaume-Uni sur leurs capacités en anglais, se montraient tout autant concentrés sur l’action que des locuteurs purement anglais.

Dans un autre groupe de bilingues anglo-allemands, quand les participants avaient à regarder une vidéo, nous avons privilégié une seule langue en la mettant au tout premier plan de leur esprit. Pour cela, on leur faisait répéter, à haute voix, une kyrielle de nombres, tantôt en anglais, tantôt en allemand. Détourner l’attention d’une langue semble avoir pour effet d’attirer automatiquement vers l’autre.

Quand nous avons « bloqué » l’anglais, les personnes bilingues ont réagi comme des Allemands typiques et ont interprété les vidéos ambiguës comme étant davantage orientées vers un objectif. Avec le « blocage » de l’allemand, les bilingues se sont comportés comme des intervenants anglais et ont marié les séquences ambiguës avec des scènes ouvertes à but non défini. Quand, au beau milieu de l’épreuve, nous avons surpris nos cobayes en intervertissant la langue des chiffres (qui avaient, rappelons-le, pour but de les distraire), les sujets ont suivi ce retournement en choisissant les séquences orientées vers un objectif.

Ces découvertes sont dans la lignée d’autres recherches démontrant un comportement des bilingues qui varie selon la langue utilisée. Les Arabes israéliens associent davantage des noms arabes comme Ahmed et Samir avec des mots positifs dans un contexte linguistique arabe que ce ne serait le cas dans un contexte hébraïque, par exemple.

Les gens disent eux-mêmes se sentir différents quand ils pratiquent leurs diverses langues. Et qu'exprimer ainsi certaines émotions, selon eux provoque une résonance émotionnelle spécifique selon la langue utilisée.

Pour ce qui est d’évaluer les risques, les bilingues tendent également à prendre des décisions économiques plus rationnelles dans leur deuxième langue. Par contraste avec leur première langue, cela pousse à éliminer des préjugés très enracinés, avec une dimension affective, trompeurs, qui influencent négativement la manière dont on perçoit les risques et les bénéfices. Comme quoi, la langue que vous parlez peut vraiment influer sur votre façon de penser.

Source : http://theconversation.com/comment-la-langue-que-vous-parlez-change-votre-vision-du-monde-60216
Parlez-vous l'arabe sans le savoir ?
La langue est un remarquable conservatoire des rencontres de cultures, un musée vivant. Les ports méditerranéens en témoignent tous les instants en maltraitant toutes les frontières linguistiques et, par la transgession de leurs règles, de créer une langue partagée. Ce texte de Sigrid Hunke met en scène les termes et les objets passés des Arabes vers les Occidentaux.
 
L'assaisonnement du quotidien
Des noms arabes pour des dons arabes.
 
" Permettez-moi de vous inviter à prendre quelque chose dans ce café, chère madame ! Enlevez donc votre jaquette et prenez place sur le sofa au matelas garni d'une étoffe carmin.. Le cafetier s'empressera de vous servir une tasse de café avec deux petits morceaux de sucre, à moins que vous ne préfériez une carafe de limonade bien glacée, ou encore un peu d'alcool ! Non ? Mais vous accepterez certainement une tarte aux abricots et aux bananes !
 
Mais bien sûr, cher ami, vous êtes aujourd'hui mon invité ! Puis-je vous offrir, pour commencer, un sorbet à l'orange ? Je crois que des artichauts feraient une entrée fort agréable. Et que penseriez-vous d'un chapon accompagné de riz et de barquettes aux épinards ? Pour le dessert je ne saurais trop vous recommander ce gâteau à la sauce d'arak. Et pour clore le repas, un moka… Mais, je vous en prie, installez-vous sur le divan.
 
Pourquoi, certes, ne vous sentiriez-vous pas parfaitement à l'aise, alors que tout ce qui vous entoure comme tout ce que je vous offre se trouve sur la liste des articles depuis longtemps inventoriés qui font partie de notre existence, et cela bien que nous les ayons empruntés à un monde étranger à savoir le monde arabe ? Le café qui vous sert quotidiennement de stimulant, la tasse dans laquelle vous versez ce noir breuvage, le sucre sans lequel vous ne sauriez aujourd'hui imaginer un menu, la limonade et la carafe, la jaquette et le matelas, c'est aux Arabes que nous devons de les connaître. Et ce n'est pas tout ! Dans la presque totalité du monde civilisé, ces articles portent encore leur nom arabe ! De même pour candi, bergamote, orange, quetsche, etc.
 
Rien d'étonnant, me direz-vous sans doute, à ce que certains fruits originaires des pays chauds (tout comme certains aliments ou boissons) nous viennent de l'Orient ; et pourquoi dans ce cas, ne conserveraient-ils pas leur appellation d'origine ?

 
Et lorsque vous avouez que, maté par la fatigue, vous vous étendez sur le sofa, le divan, l'ottomane ou dans l'alcôve, vous m'assurez que n'importe quel enfant saurait reconnaître l'origine étrangère de termes aussi extravagants. Mais savez-vous que, sans le vouloir, vous avez employé un autre mot arabe, un terme issu du jeu d'échecs (jeu que les Arabes nous ont appris, l'émissaire d'Haroun al-Rachid l'ayant, dit-on, introduit à la cour de Charlemagne), qu'échec vient de shah (le roi) et que le mot maté que vous avez employé vient de mat qui signifie tout simplement : " Il est mort " ? Alors, vous voyez : échec et mat!

Saviez-vous en outre que les sacs de maroquin que vous voyez dans ce magasin portent encore l'estampille des Arabes ? Quant aux étoffes exposées dans cette vitrine, en dehors des cotonnades, des mousselines, du mohair souple et duveteux, vous pouvez faire votre choix entre le satin élégant, le taffetas distingué, la moire chatoyante et le damas somptueux (de la ville de Damas), qui étalent à vos yeux toute une gamme de nuances depuis le jaune safran jusqu'au lilas en passant par l'orange et le cramoisi. Autant de délicates invites à nous souvenir de ceux auxquels nous devons des étoffes aussi utiles que précieuses sous leurs coloris éclatants, c'est-à-dire aux Arabes.
 
Savez-vous que lorsque vous entrez dans une pharmacie ou une droguerie, vous y trouvez quantité d' " inventions " arabes. Un simple coup d'œil aux caisses et aux flacons du droguiste suffira à vous en convaincre : vous y verrez de la muscade, du cumin, de l'estragon, du safran, du camphre, de la benzine, de l'alcali, de la soude, du borax, de la saccharine, de l'ambre et bien d'autres drogues arabes dont vous usez quotidiennement. Savez-vous que nous désignons encore sous son nom arabe de laque, le vernis dont nous couvrons nos ongles, que l'aniline, la gaze, le talc et la ouate sont autant de noms arabes?
 
Vous ne sauriez donc nier plus longtemps que le grand nombre de noms arabes qui émaillent notre langue désignent des articles d'usage courant dont les arabes nous ont révélé l'existence. Ni que ces articles aient apporté à notre vie quotidienne, jadis insipide, voire un peu sordide, maints agréments délicats qui l'ont littéralement assaisonnée, embellie par la couleur et le parfum, ni que celle-ci leur doive d'être plus saine et plus hygiénique en même temps que plus riche de confort et d'élégance… (Le soleil d'Allah brille sur l'occident. notre héritage arabe. Albin Michel, 1963)

Source : http://www.univ-orleans.fr/mapmo/membres/faires/arabe_islam.html

Proverbe mexicain 
                         Crédit photo : Traces de Valentin. Marie-Thérèse Landry

    Programmation et mission de nos membres

         mi-février, mars, avril et mai 2017                                          

   Cercle culturel et historique Hilarion-Cyr inc.


Le Cercle culturel et historique Hilarion-Cyr de Saint-Léonard a pour mission de promouvoir le développement culturel communautaire par la mise en place d'activités et d'actions culturelles concertées, aux couleurs de la région avec la collaboration de partenaires éducatifs, municipaux, religieux, associatifs, la communauté, le monde des arts et de la culture.

Activités :

21 février 2017 - À 19 h, le vernissage de l’exposition des œuvres de Julie Therrien de Sainte-Anne de Madawaska, sous le thème UN RÊVE SE RÉALISE, à la salle Jocelyne-Violette-Dufresne de la Bibliothèque publique Dr-Lorne-J.-Violette. Vernissage et exposition inclusive qui se poursuivront et seront en montre jusqu’au 26 mai.

24 février 2017 - La tournée l’Écran baladeur avec Phil Comeau est au rendez-vous avec les élèves de l’école Grande-Rivière.

8 mars 2017 - L’incontournable Journée de la Femme le 8 mars à la salle communautaire au S/S de l’église de Saint-Léonard. Un gala pour toutes les éducatrices de Saint-Léonard et à l’école Grande-Rivière. Un gala à ne pas manquer. Cette grande soirée se tient à guichet fermé, car les billets se vendent tous à l’avance. HOMMAGE À TOUTES LES FEMMES DE LA TERRE.

Avril 2017 - Salon du livre à Edmundston

5 avril 2017 - Au Grey Rock, réserve Malécites, spectacle de Claude Dubois.

16 avril 2017 - Spectacle de chants choral à 11h pour Pâques
 
14 mai 2017 - Spectacle de chants choral à la Fête des Mères

20 mai 2017 - En soirée, spectacle du 10e anniversaire de l’Orchestre Philharmonique du Haut-Saint-Jean à Grand-Sault à l’amphithéâtre Richelieu (les musiciens de l’orchestre, des professionnels de l’extérieurs, des choristes, les Danseurs de la Vallée, les Tambours Malécites, deux jeunes solistes). La direction musicale est sous la baguette du chef Daniel Finzi.

21 mai 2017 - À 14 h, spectacle du 10e anniversaire de l’Orchestre Philharmonique du Haut-Saint-Jean à l’amphithéâtre Léo-Poulin (es musiciens de l’orchestre, des professionnels de l’extérieurs, des choristes, les Danseurs de la Vallée, les Tambours Malécites, deux jeunes solistes). La direction musicale est sous la baguette du chef Daniel Finzi.
 
Chers, chères ami.e.s,  j’en profite pour souligner notre gratitude aux personnes qui par leurs présences rehaussent les différentes activités, les autres qui par leurs implications dynamiques, leurs collaborations constantes à différents événements, soutiennent les membres du CCHHC.
Notre reconnaissance s’adresse aussi aux employés et aux membres du Conseil municipal pour leurs participations sous toutes formes à nos demandes. Nos partenaires financiers, nos partenaires socio-culturels sont précieux.  MERCI infiniment !
Nous soulignons toute notre admiration au chef de l’OPHSJ, Daniel Finzi et ses musicien.ne.s pour l’engagement communautaire dont ils font preuve au sein de l’Acadie des terres et forêts.
Durant cette période de froid intense, nos partenaires du CPSC qui habitent la Péninsule Acadienne ont vécu une expérience de verglas des plus dévastatrice, cette catastrophe a privé plusieurs d’entre eux des bienfaits de l’électricité et tout ce qui s’y rattachent. Nous avons été de tout cœur avec vous conjointement aux autres personnes de notre région. Votre courage est admirable et a marqué la province du Nouveau-Brunswick et le reste du Canada.
La culture se vit ici !
Huguette Plourde, présidente

 

  La Maison de la Culture inc.   

 
Développer et promouvoir les artistes acadiens de la région du Nord-Est par l'entremise d'expositions, de ventes d'ouvrages ou d'oeuvres artistiques, de spectacles et/ou toutes autres activités culturelles pertinentes, ainsi qu'à l'initiation de la population en général aux différentes formes d'art et diverses activités. Collaborer avec les institutions d'éducation, telles que les écoles, l'Université, le Collège, les bibliothèques publiques, etc. à la réalisation de projets culturels.

Notre bureau est situé au local 123 à l’Université de Moncton, campus de Shippagan. Les heures d’ouverture sont de 13 h à 17 h 30.

Vous pouvez nous rejoindre au 336-3423,  mculture@umcs.ca et sur notre page facebook.com/lamaisondelacultureinc.


Activités :

16 février 2017 - La Pièce du TPA : ‘’Les beignes’’
19 h 30 à l’auditorium de l’École Marie-Esther à Shippagan.  28 $ réguliers / 10 $ étudiant avec carte étudiante.
Pour Johnny, Kristelle, Dion et les autres habitués du Tim Hortons, c’était une nuit qui s’annonçait comme les autres, où le temps allait s’écouler par tranche de 20 minutes au fond des cafetières et où les paninis allaient tranquillement griller dans les fours. Jusqu’à ce qu’un mot magique illumine leur esprit devenu beige : concours. Un concours avec des beignes, plusieurs beignes, vraiment beaucoup de beignes...
18 février 2017 - Les Tikis Show 
Soirée humoristique avec Eric "AC/DC" Chiasson et Nathan Dimitroff à 19 h 30 à l'ALOHA Café-Boutique à Lamèque. 
Billets (15 $) en vente au local 123 de l'UMCS et à l'ALOHA Café-Boutique à Lamèque,
Éric à découvert le monde de l'humour en joignant l'équipe d'improvisation de l'École Marie-Esther en 1993. Il se bâtit vite une solide réputation avec son sens de l'humour et talent naturel d'improvisateur. Vers la fin des années 90, Éric déménage à Dieppe pour ses études.
C'est au collège qu'il rencontre David McGraw avec qui il formera le duo "Le Trio à deux". De 1998 à 2000, ils font la tournée de la province à travers les écoles et collèges. Après une audition à l'école nationale de l'humour de Montréal, en avril 2000, Éric décide de prendre une pause du monde humoristique. Ce n'est que 15 ans plus tard qu'il décide de remonter sur scène après avoir croisé des gens qui lui demandaient pourquoi il ne faisait plus d'humour. Après avoir présenté un numéro à l'Université de Moncton, au mois de février 2015, Éric s'associe avec la troupe Comédie en Acadie et fait de l'humour principalement à Moncton. 2016 fut une grosse année où il participe au Festival d'humour Hubcap, à un spectacle au Pays de la Sagouine et au premier spectacle d'humour organisé par le festival Acadie Rock. Il commence aussi à faire de l'humour en anglais, ce qui lui ouvre des portes dans la région de St-Jean et termine l'année avec deux spectacles à Montréal.
Nathan Dimitroff:
Humoriste bulgaro-acadien, intelligemment niaiseux ou niaiseusement intelligent. Originaire de Beresford, il fait de l'humour depuis plusieurs années à travers le N. B. ainsi qu'au Québec à quelques reprises. Il a fait la première partie de François Bellefeuille, lors de son passage à Moncton et à Rachid Badouri, l'été dernier, présenté au Festival acadien de Caraquet. On peut le voir tous les mercredis au Resto-Bar l'Unique à Bathurst.
18 et 19 février 2017 - La Maison de la Culture inc en partenariat avec Le Conseil provincial des sociétés culturelles (CPSC) concrétise un nouvel événement créatif d’envergure au sein de notre territoire. Celui-ci, intitulé Récits de vie partagés, est un projet communautaire porté par un désir d’écriture et de création artistique. Des exercices d’écriture, ainsi que des sculptures, seront réalisés afin d’offrir, aux participants et participantes, la possibilité de s’exprimer sur leur identité personnelle et collective, lors de trois ateliers créatifs.
Nadège Durant et Marie-Thérèse Landry, animatrices de l’atelier 
Samedi 18 février 2017 de 13 h à 15 h 30 et le dimanche 19 février de 9 h 30 à midi à l’UMCS, local 142. Ateliers gratuits pour les 15 ans et plus. Maximum 20 personnes. 
Matériel requis : stylo et papier. Inscription obligatoire : Diane au 336-3423 ou mculture@umcs.ca
21 et 24 février 2017 - Ateliers Faux-vitrail avec Jeanne d’Arc Lavoie pour les membres de l’UTA. Les 21 et 24 février à 13 h 30 au local 451 R à l’Université de Moncton, campus de Shippagan. Gratuit pour les membres de l’UTA qui sont membre de La Maison de la Culture inc.
 

Février 2017 - Atelier de  peinture-collage sur toile  et de faux-vitrail avec les adultes du Centre d’activités La Ruche à Lamèque. Date à déterminer en février.
25 février 2017 - Série de spectacles avec Jean-Pascal Brideau  avec sa marionnette, Romain, en décembre et janvier pour les élèves de la maternelle des quatre écoles primaires de notre territoire.
Aussi le spectacle sera présenté 25 février 2017 à 14 h à la Salle communautaire de LeGoulet dans le cadre du Carnaval des Neiges. Entrée libre
21 février 2017 - Dans le cadre du Carnaval des Glaces, le film « Bienvenue à Marly Gomont » pour grand public sera présenté  le 21 février  2017 à l’amphithéâtre Gisèle-McGraw de l’UMCS à 20 h. Entrée et popcorn gratuits
 
25 février 2017 - Dans le cadre du Carnaval des Glaces, spectacle du groupe Certified en partenariat avec la Ville de Shippagan, le 25 février 2017 à 20 h au parc municipal. Billets (5 $) en vente à l’entrée.
24 février 2017 - Dans le cadre de la semaine internationale de l’UMCS, le chanteur Ilam sera l’invité qui assura la partie musicale lors du souper le 24 février 2017 à 18 h.
Depuis son installation à Montréal, au Québec, ILAM découvre un nouvel univers musical où se mêlent les sonorités diverses dans un bassin culturel unique et ouvert sur le monde. 
ILAM propose un style bien particulier à la fois épicé et empreint de sensibilité, alliant un mélange de rythmique reggae aux inclinaisons de blues, de l'afro-folk, tout en y métissant des accents de la pop et du rock. Sa voix évoque la profondeur et la puissance des peuples nomades dans une ambiance envoûtante et urbaine. 
 En janvier 2015, le Conseil des Arts de Montréal l'a sélectionné pour l'enregistrement de son premier démo en terres canadiennes. Il fut également finaliste pour le Prix de la Diversité 2015. Récemment, en plus d'un soutien du Conseil des Arts et des Lettres du Québec, il s'est mérité une bourse de "soutien à l'émergence" de Musicaction pour la production de son  EP qui a été lancé lors de son passage à Mundial Montréal en novembre. En mai, Radio-Canad l'a choisi comme la Révélation 2016-2017 en musique du monde.
6 mars au 1er avril 2017 - Exposition Atmosphère de l'artiste Michel Tremblay à la bibliothèque Laval-Goupil à Shippagan. Entrée libre
23 mars 2017 - La Pièce de théâtre « Le facteur » à 19 h 30 à l’auditorium de l’École Marie-Esther à Shippagan  Les billets sont en vente au coût de 25 $ réguliers et 10 $ étudiants à la billetterie Atout Culture.
 Telle une grenouille qui mijote tranquillement vers sa mort, sur le feu, sans s’en rende compte, le personnage principal, Henri, est enfoui dans son appartement sans aucun contact extérieur. Sa vie changera le jour où un facteur se pointera à la mauvaise adresse pour livrer une lettre. Leur discussion sera courte, mais le facteur se donnera un devoir de revenir voir Henri tous les jours. Il fera goûter à Henri ce qui, selon lui, est le vrai plaisir de la vie.
Ateliers de bricolage gratuits  inspirés d’un artiste
La Maison de la Culture Inc. en partenariat avec  la Bibliothèque publique de Lamèque  présentera une série d’ateliers qui permettra d’explorer l’univers de différents artistes connus. Ces ateliers s’adressent à tous les jeunes d’âge scolaire.
Tournées du CPSC
La Maison de la Culture inc. aura l’occasion de recevoir en 2017 une tournée littéraire et une tournée des réalisateurs à  l’École Marie-Esther en partenariat avec le Conseil provincial des sociétés culturelles.

Le réalisateur choisi pour la 2e édition de la tournée Les Écrans baladeurs est Phil Comeau ! La tournée aura lieu en février 2017.  

 
La 8e édition de la tournée Les Mots qui tournent se déroulera en mars 2017. Le conteur choisi pour la tournée est Dominique Breau ! Pour la deuxième fois, cette tournée sera réalisée en collaboration avec la Caravane des 10 mots. 
Avril et mai 2017 - Ateliers de bricolage gratuits  sur les thèmes de Pâques et la Fête des mères à la bibliothèque Laval Goupil de Shippagan et celle de Lamèque en avril et mai 2017  pour les enfants de la maternelle à la 6e année.
16 mars 2017 - Les Grands Explorateurs, ciné-conférence sur Hawai avec Richard Olivier Jeanson à 19 h 30 à l’amphithéâtre de l’UMCS.
Billets en vente au local 123 de l’UMCS au coût de 20 $ et 15 $ étudiants.
Introspectif, ce film se veut un hommage au temps qui passe, à la vie et à nos rêves. Une histoire sentie qui se déroule en parcourant les quatre principales îles de l’archipel.
Laissez-vous charmer par Honolulu, la capitale, et sa célèbre plage de Waikiki. En Westfalia, déplacez-vous vers Maui, lieu paradisiaque où une population bohème et décontractée vit en harmonie avec la nature. Un survol de l’île en hélicoptère vous fera saisir l’étendue de la beauté spectaculaire des panoramas. Luxuriante, Hawaii regorge d’innombrables attraits, particulièrement son île jardin KAUA’I, théâtre de nombreuses productions célèbres, dont Lost et Indiana Jones, ainsi que Big Island avec son Parc de Volcans. Un séjour au paradis que certains se plaisent à appeler le royaume
des arcs-en-ciel !
Un séjour au paradis que certains se plaisent à appeler les iles du bonheur. Passionné par les beautés des Amériques, RICHARD-OLIVIER JEANSON en est à son deuxième film. Il nous y fait découvrir Hawaii, à bord de son Westfalia, sous l’angle inattendu d’une destination familiale par excellence où il est possible de voyager différemment avec les enfants.
17 mars 2017 - Spectacle Wesli Band à 20 h au Centre des Congrès de la Péninsule acadienne. Billets en vente à la billetterie Atout Culture au coût de 20 $ et 10 $ étudiants.
Troubadour-né dont la machine à groove fusionne l'afrobeat, Musique du monde, reggae et le rara d'Haïti,
Wesli le multi-instrumentiste auteur-compositeur nous revient en force cette année avec deux albums« La plus redoutable créature world qu’offre actuellement Montréal au reste de la planète » (dit Alain Brunet dans la Presse). Artiste engagé, témoigne de la misère qui perdure dans les pays émergents dans un univers musical festif, original et entrainant qui continue de conquérir les foules partout d’un océan à l’autre.
1er avril 2017 - Tournée Assomption vie Radio-Canada- RADART
Soirée musicale avec Izabelle et en 1re partie Sophie Chiasson et Daniel Hétu. À 20 h à la salle Mathieu-Duguay à Lamèque. Billets en vente à la billetterie Atout Culture.

29 avril 2017 - Les billets (40 $) pour le spectacle de PA Méthot. À 20 h à la salle Mathieu-Duguay à Lamèque sont en vente à la billetterie Atout Culture au local 123 à l’Université de Moncton, campus de Shippagan et au www.atoutculture.ca
2 juin 2017 - Soirée humoristique avec Les Denys Drolet « En attendant… »
À 20 h à l’École Marie-Esther de Shippagan
Billets en vente prochainement sur la billetterie Atout Culture.

           Société culturelle de la Baie des Chaleurs
 
  
Faire rayonner la culture francophone et acadienne au Restigouche, telle est la mission de la SCBC. Elle se donne pour objectifs d'encourager la créativité artistique dans différentes disciplines culturelles et de permettre la diffusion et le rayonnement des oeuvres artistiques acadiennes. Pour ses membres, la culture c'est ce que l'on est, ce que l'on vit, ce que l'on montre, ce que l'on exprime. Pour eux, la culture c'est tout.

Activités : 

Février 2017 - Expo 2017 - 1 artiste par mois. Projet de partenariat avec la Bibliothèque Raymond-Lagacé pour la durée de 2017 pour célébrer nos 50 ans mutuels *En février les peintures de l’artiste Mélanie Parent sont en montre à la bibliothèque. Lieu : Bibliothèque Raymond Lagacé à Atholville. Gratuit.
 
18 février 2017 - Atelier d’art visuel avec l’artiste Patrick Minville “La créativité et le développement de votre propre style”. Session 1 de 4. 13h30- 15h30. Ouvert à tous. Matériaux non compris. Sur réservation svp 506-329-0104 Lieu : Salle Alma Atholville. 50$ par bloc de 2 sessions par personne.
 
19 février 2017 - Atelier d’écriture avec l’animatrice Rose-Anne Lavallée Savoie “Écrire c’est voyager” Session 2 de 4. 13h15 -15h30. Ouvert à tous. Sur réservation svp 506- 826-2478. Lieu : Salle Alma Atholville. 30 $ par personne.
 
20 février 2017 - Les Écrans Baladeurs avec Phil Comeau. Présenté à deux classes de 9e année de la Polyvalente Roland-Pépin à 9h.
 
23 février 2017 - La Société culturelle de la Baie des Chaleurs présente Serge JO Gallant et sa compagne Laura Chouinard en spectacle lors du souper d’éperlan à 17 h. *en partenariat avec le Carnaval d’hiver d’Atholville. Ouvert à tous. Lieu : Salle Alma Atholville. 12 $ adultes et 6 $ 12 ans et moins.
 
24 février 2017 (Date tentative) - Méchants Midis PRP Activité de performance, style micro ouvert, mise sur pied par les élèves de la PRP. La SCBC participe par sa présence et en offrant des billets à faire tirer pour les participants et participantes et en partageant des photos de l’événement et des petits vidéos sur nos réseaux dans le but d’encourager l’innovation culturel auprès des jeunes. Lieu : Polyvalente Roland-Pépin, Campbellton.
 
26 février 2017 - Atelier d’art visuel avec l’artiste Patrick Minville “La créativité et le développement de votre propre style” Session 2 de 4. 13h30 -15h30. Ouvert à tous. Matériaux non compris. Sur réservation svp 506-329-0104, Lieu : Salle Alma Atholville. 50$ par bloc de 2 sessions par personne.
 
2 mars 2017 - Tournée Assomption vie, Spectacle d’Izabelle à 19 h. Ouvert à tous. Théâtre Restigouche, Campbellton. 25 $ membres et étudiants, 30 $ non membres et à la porte.
 
Mars 2017 - Expo 2017 - 1 artiste par mois. Projet de partenariat avec la Bibliothèque Raymond-Lagacé pour la durée de 2017 pour célébrer nos 50 ans mutuels *En mars les peintures de l’artiste Kathleen Gallant seront en montre à la bibliothèque. Kathleen présentera un démo en direct le samedi 4 mars à 13h30. Ouvert à tous Lieu : Bibliothèque Raymond Lagacé à Atholville. Gratuit.
 
5 mars 2017 - Atelier d’art visuel avec l’artiste Patrick Minville “La créativité et le développement de votre propre style” Session 3 de 4 13h30-15h30. Ouvert à tous. Matériaux non compris. Sur réservation svp 506-329-0104 Lieu : Salle Alma Atholville. 50$ par bloc de 2 sessions par personne.
 
10 mars 2017 - Pièce “le Facteur”, Productions Cote à X.  Lieu : Théâtre LER Dalhousie. 15$ membres et étudiants, 20$ non membres et la porte.
 
Mars 2017 - Les mots qui tournent ; La Caravane des dix mots présenté à deux classes de 9e année de la Polyvalente Roland-Pépin.
 
2 mars 2017 - Atelier d’art visuel avec l’artiste Patrick Minville “La créativité et le développement de votre propre style” Session 4 de 4. 13h30 – 15h30. Ouvert à tous. Matériaux non compris. Sur réservation svp 506-329-0104. Lieu : Salle Alma Atholville. 50$ par bloc de 2 sessions par personne.
 
19 mars 2017 - Atelier d’écriture avec l’animatrice Rose-Anne Lavallée Savoie “Écrire c’est voyager” Session 3 de 4. 13h15-15h30. Ouvert à tous. Sur réservation svp 506- 826-2478. Lieu : Salle Alma Atholville. 30 $ par personne.
 
31 mars 2017 (date tentative) - Méchants Midis PRP Activité de performance, style micro ouvert, mise sur pied par les élèves de la PRP. La SCBC participe par sa présence et en offrant des billets à faire tirer pour les participants et participantes et en partageant des photos de l’événement et des petits vidéos sur nos réseaux dans le but d’encourager l’innovation culturel auprès des jeunes. Lieu : Polyvalente Roland-Pépin, Campbellton.
 
Avril 2017 - Expo 2017 - 1 artiste par mois. Projet de partenariat avec la Bibliothèque Raymond-Lagacé pour la durée de 2017 pour célébrer nos 50 ans mutuels *En avril les peintures de l’artiste Simonne Henry-Lepage seront en montre à la bibliothèque. Simonne offrira un atelier de peinture le samedi 1er avril à 13h30. Ouvert à tous. Lieu : Bibliothèque Raymond Lagacé à Atholville. Gratuit
 
Dates à déterminer - Atelier de pastel avec l’artiste Denyse Bouchard. Ouvert à tous. Sur réservation. Lieu : Salle Alma Atholville. 
 
19 avril 2017 - Atelier d’écriture avec l’animatrice Rose-Anne Lavallée Savoie “Écrire c’est voyager” Session 4 de 4 13h15-15h30. Ouvert à tous. Sur réservation svp 506- 826-2478 Lieu – Salle Alma Atholville. 30 $ par personne.
 
28 avril 2017 (date tentative) - Méchants Midis PRP Activité de performance, style micro ouvert, mise sur pied par les élèves de la PRP. La SCBC participe par sa présence et en offrant des billets à faire tirer pour les participants et participantes et en partageant des photos de l’événement et des petits vidéos sur nos réseaux dans le but d’encourager l’innovation culturel auprès des jeunes. Lieu : Polyvalente Roland-Pépin, Campbellton.
 
Mai 2017 - Expo 2017 - 1 artiste par mois. Projet de partenariat avec la Bibliothèque Raymond-Lagacé pour la durée de 2017 pour célébrer nos 50 ans mutuels *En mai les peintures de la jeune artiste Célina Levesque seront en montre à la bibliothèque. Célina parlera de son travail et fera de la peinture en direct. Ouvert à tous. Démo : Le 6 mai  à 13h30. Lieu : Bibliothèque Raymond Lagacé à Atholville. Gratuit.
 
Dates à déterminer - Présentation: Processus de travail dans l’illustration du livre “Le trésor de Memramcook” par l’artiste et illustrateur Maurice Cormier. Ce livre fut en nomination pour les prix Tamarak et Hackmatak. Ouvert à tous Lieu : Bibliothèque Centenaire de Campbellton. Gratuit.
 
26 mai 2017 (date tentative) - Méchants Midis PRP Activité de performance, style micro ouvert, mise sur pied par les élèves de la PRP. La SCBC participe par sa présence et en offrant des billets à faire tirer pour les participants et participantes et en partageant des photos de l’événement et des petits vidéos sur nos réseaux dans le but d’encourager l’innovation culturel auprès des jeunes. Lieu : Polyvalente Roland-Pépin, Campbellton.
 
Date à déterminer - AGA de la Société Culturelle de la Baie des Chaleurs.
 
         Société culturelle de la Baie-Sainte-Anne

1. Faciliter la prise en charge de la communauté en l'absence d'une  gouvernance locale
2. Soutenir le développement culturel et la création artistique sur le territoire de Baie-           Sainte-Anne.
3. Favoriser l'enrichissement artistique et culturel des résidents et résidentes de Baie-         Sainte-Anne
4. Éveiller et renforcer l'identité culturelle ainsi que le sentiment de fierté et appartenance     à la communauté acadienne de Baie-Sainte-Anne en célébrant leur patrimoine et leur     culture.


Activités : 

22 février 2017 - Écran Baladeurs avec Phil Comeau à l'École Baie-Sainte-Anne. 

17 mars 2017 - Les Mots qui tournent avec Dominique Breau pour les élèves de l'École Baie-Sainte-Anne. 

               Société culturelle Centr'Art      
 
Sa mission est de travailler au développement culturel communautaire sur son territoire. Donc spectacles, vernissages, lancements d’album et de livres, théâtre amateur, organisation d’ateliers pour enfants font partie de sa programmation. Développement culturel veut dire innovation.

Activités :

18 février2017 - Atelier avec le réalisateur Phil Comeau, dans le cadre de la tournée ‘’Les Écrans Baladeurs’’ du CPSC. À la Bibliothèque publique Mgr-Paquet de Caraquet, 10 h, gratuit !

19 février 2017 - Reprise de la pièce de théâtre ‘’Enterré à vie’’ (annulée en raison du verglas) le dimanche 19 février à 14 h au Centre culturel de Caraquet. Billets en vente sur le réseau de la Billetterie Accès.

24 février 2017 - Lancement-spectacle de l’artiste acadien Cédric Vieno et son nouvel album ‘’Autopsie d’un peureux’’, à la Boite-Théâtre dès 20 h. CD gratuit à l’achat du billet. Billets en vente sur le réseau de la Billetterie Accès.

11 mars 2017 - Dans le cadre du Congé de mars, Centr’Art parraine la présentation de La Famille Basque – la tradition continue! À la Polyvalente Louis-Mailloux de Caraquet, 19 h 30, Billets en vente sur le réseau de la Billetterie Accès.

17 mars 2017 - Dans le cadre de la tournée ‘’Assomption-Vie ICI Acadie’’, Centr’Art reçoit Izabelle en spectacle au Centre culturel de Caraquet à 19 h 30. Billets : Billetterie Accès

18 mars 2017 - Dans le cadre de la tournée ‘’Les Mots qui tournent’’ en collaboration avec La Caravane des Dix-Mots, nous recevons le conteur Dominique Breau à la Bibliothèque publique Mgr-Paquet de Caraquet à 13 h 30. Gratuit!

20 mars 2017 - Ateliers de danse/classe de maître de la troupe ‘’Le fils d’Adrien danse’’ (Québec) (heure à confirmer) et spectacle ‘’L’Éveil’’ à 19 h 30 au Centre culturel de Caraquet. Inscription pour les ateliers : scca@nb.aibn.com, 727-3277. Billets pour le spectacle : Billetterie Accès

5 mai 2017 - Spectacle de Mara Tremblay à la Boite-Théâtre de Caraquet dès 20 h. Première partie – Chloé Breault. Billets : Billetterie Accès

12 mai 2017 - Spectacle double-plateau avec Fred Fortin et Les Hôtesses d’Hilaire au Centre culturel de Caraquet – détails à venir. Information : scca@nb.aibn.com, 727-3277

               Société culturelle des Hauts-Plateaux         

Viser l'enrichissement et le plein épanouissement de tous  les résidents francophones du territoire desservi par la société.

Activités:

18 février 2017 - TPA Les beignes à la Polyvalente A.-J. Savoie à Saint-Quentin. 19 h 30. Pour plus d'informations :  http://tpacadie.ca/programmation/en-tournee/102-les-beignes

20 et 21 février 2017 - Ateliers Récits de Vies Partagées

24 février 2017 - Wesli Band et lauréat Sommet de la Chanson de Kedgwick Francis Gallant au Théâtre Fatima de Kedgwick à 20 h. Soirée cabaret. Billets : 20 $

6 mars 2017 -  Atelier d'arts clownesque École MM

11 mars 2017 - Le Facteur des Productions l'Entrepôt

18 mars 2017 - Souper /Spectacle Maggie Savoie et Izabelle Ouellet

11 avril 2017 -  Ouverture du Festival de L'Érable avec Guy Gagnon

27 avril 2017 -  Humour avec P A Méthot

2 mai 2017 - Juste pour mourir TPA

3 mai 2017 - Lancement vidéo,  La vie au masculin

12-13-14 mai 2017 -  Festival de théâtre communautaire en Acadie
 

       Société culturelle Kent-Nord       
 
Nous sommes un organisme à but non lucratif et notre mandat est surtout axé sur la conscientisation, la sensibilisation et la diffusion de la culture acadienne communautaire régionale en créant une influence dans toutes les disciplines artistiques suivantes : le théâtre, la musique, les arts visuels, la danse, l’artisanat et la littérature.

Activités : 


Février 2017 -Tournée des '''Écrans baladeurs'' - en collaboration avec le CPSC.
Février 2017 - Apéro Musique, JMC, avec Gloria Richard, Soprano.
16, 23 février et 2 mars 2017 - Ateliers du yoga du rire. Centre l'Ancre 149 rue Acadie. De 11 heures à midi
Février à avril 2017 - Pratiques gagnantes, enregistrement de documentaire
Février à avril 2017 - Les hookeuses de Kent.

Atelier: Crochet ‘’hooker  des tapis’’
Nom du groupe: Les hookeuses de Kent/Kent hookers
Description : Groupe de 10 à 16 femmes qui a été formé 15 ans passés. 
Apprendre à ‘’Hooker’’ des tapis en groupe.
Coût : Gratuit pour observateurs et participants. 
Don de 2$ demandé pour offrir au Club d’Âge d’Or
Lieu : Club d’Âge d’Or de Richibucto, 9350 rue Principale Richibucto
Date de début : Le jeudi 5 janvier
Durée d’un atelier : De 13 :00 à 15 :00
Nombre d’ateliers :  Aux deux semaines de façon continue
Groupe d’âge : Tout âge
Langue : Bilingue
Maximum de participants : Illimité
Matériel requis : 1 crochet et des carreaux.  En vente sur place. 
Crochet entre 10$ et 16$, Carreaux de 7$ à 8$ du mètre
Personnes contactes : Sophie LeBlanc au 523-6689 & Marsha MacDonald au 523-0986


14 février au 28 février 2017 - Exposition d'oeuvres de l'artiste multidisciplinaire Bernice Butler au Manoir O'Leary à Richibucto organisé par la SCKN
Jusqu'au 7 mars 2017 - Ateliers de fabrication mouches à pêche

Nom de l’animateur :  Gérald Robichaud
Titre de l’atelier :  Atelier de fabrication de mouches à pêche (hommes & femmes)      
Description de l’atelier :  Le cours va permettre aux participants(es) de fabriquer leurs propres Mouches à Pêche ! Vous allez découvrir comment monter vos propres streamers, mouches à saumons et à truites !!! Black Bear, Butterfly, Green Machine, Mosquito, Adams, etc
Date de début & fin :  Du 17 janvier au 7 mars 2017 inclusivement                           
Nombre de participants : Entre 8 et 12 personnes    
Matériel requis :  Le matériel, équipement et outils nécessaires sont fournis                           
Matériel de bureau : Tables et chaises dans la salle                            
Durée : 8 semaines (svp suivre le cours au complet à moins d’imprévus, les cours se suivent)               
Nombre d’ateliers :  8 ateliers
Soirée atelier offert : Le mardi                              
Durée d’un atelier : La durée est de 2 :30 soit de 18 :30 à 21 :00                
Groupe d’âge :  Adolescents de 13 ans et plus & adultes                        
Coût :  80$ par personne pour l’ensemble des 8 ateliers       
Langue : Bilingue
Pour information : Gérald Robichaud (506) 743-5889

14 février au 31 mai 2017 - Travail sur pièce de théâtre écrite par la SCKN.

1er mars au 31 mai 2017-  Exposition d'oeuvres d'art de l'artiste Stella Richard organisé par la SCKN au Manoir O'Leary à Richibucto
Mars 2017 -  8e édition de la tournée ''Les Mots qui tournent'' avec le conteur Dominique Breau. Activité en collaboration pour la 2e fois avec la Caravane des 10 mots à Richibucto.
Avril 2017 - Ateliers Semaine Santé & Mieux Être: Formation de capteurs de rêves
Ateliers sur la réalisation des rêves avec sacs de rêves

Avril 2017 - Buffet Musique - Jeunesses Musicales du Canada
 

Avril 2017 - 2e phase du projet de Récits de vie partagés.


4 mai 2017 - AGA - SCKN à St-Louis-de-Kent
 
Entre le 2 et le 22 mars 2017 - Projection gratuite de films de l'Office Nationale du Film
Programme 3 : 44 min (grand public - 8 à 99 ans)
André Melançon : un parcours d’exception marqué par l’enfance.
Voici deux courts métrages de fiction issus de la série culte des années 1970 Toulmonde parle français et réalisés par le grand cinéaste André Melançon.

Le violon de Gaston (1974, 22 min) Gaston est un jeune joueur de hockey qui doit un jour participer à un récital de violon en même temps que son équipe joue une importante partie. Coup de chance ! Il réussira à faire les deux, grâce à la complicité d’amis et de son grand-père. Titre anglais : Gaston’s Recital (version doublée).
Les tacots (1974, 22 min) Amusante opposition d’un groupe de garçons qui refusent de partager un secret avec des filles. Celles-ci ont vite fait de découvrir le pot aux roses : il y a une course de tacots, eh bien, elles la gagneront sans les garçons… de façon bien astucieuse et déterminée ! Titre anglais : Soap-Box Derby (version doublée).
        Société culturelle Kent-Sud    
 
La société culturelle de Kent-Sud a pour mission le développement culturel communautaire de la région de Bouctouche à Grande-Digue, en passant par Notre-Dame, Saint-Antoine et Sainte-Marie. Elle est toujours bien vivante dans sa communauté en offrant de nombreuses activités et ateliers en lien avec les arts et la culture. Elle a d'ailleurs créé le Festival de la Folie des Arts, une vente d'oeuvres d'art en plein air dans une atmosphère festive qui promeut les artistes acadiens.

Activités :

Du 14 février au 25 mars : exposition L’Acadie contemporaine du grand Moncton de Georgette Bourgeois.

Du 31 mars au 27 mai : exposition Tableaux vivants de Frédéric Gayer et Louis-Philippe Chiasson

19 février 2017 - En collaboration avec Les Jeunesses musicales du Canada, Piano haute-voltige à 14h à l’école Clément-Cormier.

24 février 2017 - Performances artistiques PERF form avec Mathieu Léger et Linda Rae Dornan à 19h à la galerie du Centre culturel.

25 février 2017 - La magie de Rémi Boudreau à 20h dans la salle multifonctionnelle du Centre culturel de Kent-Sud.

18 mars 2017 - Duo baroque La Tour à 20h dans la salle multifonctionnelle du Centre culturel de Kent-Sud.

19 avril 2017 - En collaboration avec Les Jeunesses musicales du Canada, Des femmes, une voix à 19h30 à l’école Clément-Cormier.

22 avril 2017 - Danny Boudreau à 20h dans la salle multifonctionnelle du Centre culturel de Kent-Sud.
 
Ateliers culinaires
Ces ateliers  offrent une participation active et un repas à déguster à la fin de l’atelier. 

​26 mars 2017 - PÂTES FRAICHES ET DÉLICES SUCRÉS avec Chef Camille du restaurant Manuka, de 9h30 à 12h30

23 avril 2017 - LES HERBES ET LES ÉPICES avec Chef Marc du Bistro 33 le dimanche, de 9h30 à 12h30 

Cours de peinture

19 février au 5 mars - Les cours de peinture/collage sont offerts par Rébecca Belliveau, de 14 h à 16 h.
Session 1 : Transfert de photo sur canevas.
Session 2 : Peinture sur transfert (suite de #1).
Session 3 : Comment monter un porte-folio d’artiste.
 

Cours de Tai Chi
Avec Claire LeBlanc et Alphée Boudreau, pour débutants ou avancés, les mardis de 19h à 21h.

Yin Yoga pour débutant.e.s 
Avec Mélanie-Lyne Gallant, les mercredis soirs, de 18h30 à 19h30.
 
Boutique 
La boutique d’art et d’artisanat, offrant les œuvres de plus de 50 artistes, est ouverte du mardi au samedi, de 8h à 14h
 
* L’ AGA de la SCKS se tiendra le 31 mai 2017, à compter de 19 h dans la salle multifonctionnelle du Centre culturel de Kent-Sud.

                Société culturelle Nigawouek     
 
Notre mission est de contribuer au développement de la fierté acadienne et française en faisant la promotion des artistes acadiens et des talents d'ici et d'ailleurs.

Activités : 
15 février 2017 - À 19 h 30 présentation de la pièce de théâtre, Les Beignes du Théâtre populaire d’Acadie.  Synopsis : Pour Johnny, Kristelle, Dion et les autres habitués du Tim Hortons, c’était une nuit qui s’annonçait comme les autres, où le temps allait s’écouler par tranche de 20 minutes au fond des cafetières et où les paninis allaient tranquillement griller dans les fours. 
Jusqu’à ce qu’un mot magique illumine leur esprit devenu beige : concours. Un concours avec des beignes, plusieurs beignes, vraiment beaucoup de beignes…
Pour de plus amples renseignements, communiquez avec Annette Girouard au 776-8147
 
Tous les billets de spectacles sont disponibles au Dépanneur Proprio Shell et Irving Circle K de Neguac ainsi qu’au Dépanneur C.M. de Tracadie.
Pour tout renseignement, veuillez communiquez au 776-5650.
18 février 2017 - Enterré à vie (théâtre d’humour/comédie) avec Luc LeBlanc, André Roy, Christian Essiambre et Robert Gauvin qui devait être présenté le 27 janvier dernier est reporté au 18 février à 20 h au lieu de 19 h 30. Les rires sont garantis.  Voici le synopsis : Un enterrement de vie de garçon, un chalet dans le bois, un chien qui jappe et un propriétaire assez
spécial.  Qu’est-ce qui peut aller mal?  Il y aura de la bière en masse, une effeuilleuse en manteau de fourrure, une porte mystérieuse et … un cadavre?
18 février 2017 - De 9 h à 15 h au Théâtre Richard-Denys de Neguac en collaboration avec l’Association canadienne de la santé mentale de la péninsule acadienne vous offre gratuitement une journée de conférence intitulée : Wow ça fait du bien avec invités Madame Andrée Jetté  ainsi que le Docteur Samuel Daigle.  Cette journée vous est offerte gratuitement incluant le repas du midi. Inscription avant le 10 février en téléphonant au 506-336-4932.  Bienvenue à tous et à toutes.
25 février 2017 - À 17 h à la Légion royale canadienne de Neguac, souper spectacle avec Wesli.  Le prix du billet inclut un cocktail, une entrée, le plat principal, le dessert, un verre de vin et un spectacle de musique des Antilles.  ous aimeriez passer du temps dans les Antilles cet hiver, mais vous trouvez que les prix ont augmenté, donc le Sud vient à vous. Venez danser sur la musique rythmée de Wesli. Soirée à ne pas manquer!  N’attendez pas car  le nombre de billet est limité.
18 mars 2017 - À 20 h La troupe de théâtre amateur d’Acadiemie de Beresford vous présente, en collaboration avec la Société culturelle, une comédie intitulée : Un amour fantôménal.
Synopsis : Des chercheurs canadiens se rendent en France à la recherche d’une potion d’amour légendaire, cachée depuis des siècles dans le château de Beaujouret, renommé pour être le château le plus hanté
d’Europe. Mais personne de l’endroit ne veut passer une seule nuit dans ce château. Les membres de l’équipe sont obligés de prendre deux canadiens farfelus, qui se prétendent les deux ``meilleurs chasseurs``de fantômes au monde.
24 mars 2017 - À 19 h 30, présentation de la pièce de théâtre, Le facteur des Productions l’Entrepôt, une comédie dramatique à caractère social et psychologique.  Texte et mise en scène : Christian Essiambre.  Distribution : André Roy, Karène Chiasson et Kevin Doyle.  Synopsis : C’est une pièce à trois comédiens qui nous parle des contacts humains, du besoin de ces contacts, mais surtout de l’impression que ces contacts disparaissent de plus en plus de notre vie.
Pluggé 24 sur 24, notre personnage principal, Henri, est enfoui dans son appartement sans aucun contact extérieur.  Sa vie, entièrement vécue sur internet, changera le jour où un facteur se pointera pour lui livrer une lettre.  Il fera goûter à Henri ce qui, selon lui, est le vrai plaisir de la vie.

9 avril 2017 -  En collaboration avec l’Association francophone des aînés du N.B., au Théâtre Richard-Denys de Neguac, une journée spectacle des aînés de 50 ans et plus. Les détails demeurent à déterminer. De plus amples renseignements seront disponibles sur notre page Facebook ainsi que les nombreuses publicités (Heure à déterminer)
20 avril 2017 - À 19 h 30, présentation de la pièce de théâtre, Juste pour mourir du Théâtre populaire d’Acadie.  Synopsis : Après plusieurs attentats ratés, n’arrivant qu’à faire rire de lui, Abdalah devient la risée de tous et se fait renvoyer. Ex-terroriste reconverti en commis de cuisine, rien ne s’arrange pour Abdalah, la vaisselle se casse jusqu’au jour où il se fait renvoyer à nouveau. Une succession de boulots  qui finissent toujours par un renvoi l’amène à considérer une nouvelle vie : mourir à son propre compte.
6 mai 2017 - À 19 h 30 présentation en collaboration avec la troupe de théâtre : Les fous de la scène de Fredericton la comédie : La course au vison. Synopsis : Cette comédie qui met en vedette sept comédiens et dont l’action se déroule à Montréal en 1967, raconte l’histoire de Jacques Radisson et Alfred Desgroseillers, des maîtres-fourreurs d’excellente réputation, qui doivent finaliser une vente. Mais pas n’importe quelle vente….celle d’un superbe manteau de vison d’une valeur de 10,000$. Cette histoire, qui est remplie de rebondissements, proposera entre autres, un striptease, des mensonges, des amants, des cocus, mais surtout des rires du début à la fin.
13 mai 2017 - À 20 h, présentation du quatuor à voix Tocadéo. Les billets sont en vente au coût de 35$ jusqu’au 14 février inclusivement. À compter du 15 février le coût du billet sera de 40$. Quel beau cadeau pour la fête des amoureux ou pour la fête des mères !
20 mai 2017 - À 17 h 30. En collaboration avec la Fondation communautaire de la Péninsule acadienne, une soirée gala aura lieu au Csc La fontaine de Neguac. Cette belle soirée de levée de fonds de la fondation est en préparation. Un repas sera servi. De plus amples détails vous seront annoncés sous peu dont le conférencier invité.
                Société culturelle régionale Les Chutes

 
1. Établir un réseau de communication et d'échange d'informations dans le domaine culturel afin de promouvoir l'entente, la solidarité et le partage entre les communautés de la région des Chutes.
2. Favoriser le développement et l'épanouissement des artistes et artisans acadiens et francophones de la région des Chutes en mettant à leur disposition l'information sur les mécanismes de promotion et de diffusion de leur art.
3. Aider la personne dans sa démarche de perfectionnement culturel.
4. Appuyer et promouvoir les projets culturels, artistiques et artisanaux, et y participer.
5. Maintenir des liens et favoriser des échanges.


Activités :                                              

13 mars 2017 - À 20 h, Izabelle. Tournée en plein dans le mille. Chez Loune au 475 Chemin Madawaska, Grand-Sault.

12 mai 2017 - À 20 h, Tocadéo, à l'Auditorium Richelieu au 215 rue Guimont, Grand-Sault.
 

                 Société culturelle régionale Népisiguit      
 
La Société culturelle régionale Népisiguit voit à la circulation et à la diffusion de la création artistique acadienne et francophone. Grâce à cet organisme, desservant les villages de Saint-Sauveur et d'Allardville, les villes de Bathurst et Beresford ainsi que les régions de Roberville, Petit-Rocher jusqu'au village de Pointe-Verte, l'Espace culturel «la Bibitte» situé au CCNB - Campus de Bathurst a pu renaître, assurant ainsi une vitalité artistique et culturelle à cette région.   

Activités :

 
15 février 2017 - Cinépisiguit présente : Nos femmes 
Max, Paul et Simon vivent, depuis 35 ans, une amitié joyeuse, assidue et sans nuage. Si leur vie professionnelle est une réussite, le bilan de leur vie privée est plus mitigé. Un soir, nos trois amis ont rendez-vous chez Max pour une partie de cartes. Simon apparaît anéanti, et raconte qu'il s'est disputé avec Estelle, son épouse, et que dans un accès de colère, l'a étranglée. Max et Paul sont saisis d'effroi. Surtout quand Simon les supplie de lui fournir un alibi afin qu'il puisse échapper à la prison. Max et Paul hésitent : mentir à la justice ou dénoncer leur meilleur ami...?
Genre : Comédie  Origine : France 2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
22  février 2017 : Cinépisiguit présente : L’Hermine
Le procès pour infanticide d'un père sur son enfant de sept mois est sur le point de débuter. Il sera mené par Michel Racine, un président de cour d'assises intraitable qui n'est pas le plus populaire dans sa communauté. Surtout qu'en ce moment, il est affligé d'une sévère grippe qui le rend encore plus irascible. Lors de la composition du jury, le président reconnaît un nom lié à son propre passé : celui d'une femme qu'il a aimée, et qu'il devra côtoyer au quotidien. Pour Michel, toutes les occasions sont bonnes pour la revoir en toute intimité et rattraper le temps perdu.
Genre : Drame  Origine : France 2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info :www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338

1er mars 2017 - Cinépisiguit présente : Embrasse-moi comme tu m’aimes 
Montréal, 1940. Le climat général est à la guerre qui fait rage en Europe. À 22 ans, Pierre pense sérieusement s'engager dans l'armée, ce qui lui permettrait de fuir les avances de Berthe, sa sœur jumelle incapable de marcher. Berthe est dotée d'une jalousie maladive et rêve d'amour, de chapeaux et de l'Italie. Leur fidèle ami Ollier songe également à partir au front, plutôt que de déménager aux États-Unis pour jouer au baseball, alors que son amoureuse, Marguerite, a soif de voir les femmes s'émanciper et de conduire un Spitfire.
Genre : Comédie dramatique  Origine : Québec 2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
8 mars 2017 - Cinépisiguit présente : Juste la fin du monde
Louis, un auteur à succès, retourne dans sa ville natale après douze ans d'absence. Il a l'intention d'apprendre à sa famille, avec qui il a du mal à communiquer, qu'il ne lui reste plus beaucoup de temps à vivre. Bien que d'abord sa mère et sa jeune sœur, qu'il n'a presque pas connues, paraissent heureuses de le voir, son frère Antoine, lui, aurait préféré qu'il ne revienne pas. Louis discute avec chacun des membres de sa famille, y compris sa belle-sœur Catherine, jeune femme docile et fragile…, mais l'enfant prodigue a du mal à avouer le drame qui se joue dans sa vie et qui le ramène parmi eux.
Genre : Drame  Origine : Québec, France  2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
15 mars 2017 - Cinépisiguit présente : Mobile étoile
Passionnés de chant classique, Hannah et son époux Daniel ne vivent que pour la musique et leur chorale. Leur répertoire attirant de moins en moins les foules, Hannah semble abandonner sa confiance et sa foi, mais continue de vouer un amour immuable aux chansons d'autrefois. Lorsque son ancien professeur et mentor vient à sa rencontre avec une partition, qui s’avère une véritable antiquité de la musique, Hannah retrouve enfin l’espoir. Au même moment, elle et son mari dénichent Abigail, jeune femme au grand talent, qui ranimera leur chorale avec sa voix cristalline et sa fraîcheur…
Genre : Drame musical  Origine : Québec 2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
18 mars 2017 - Les mots qui tournent avec le conteur Dominique Breau
Lieu : Bistro Cœur D’Artishow- Petit-Rocher
Heure : 20 h     Info : SCRN- 506-548-4338
Présentation de la SCRN en collaboration avec le Conseil provincial des sociétés culturelles
 
22 mars 2017 - Cinépisiguit présente : Adopte un veuf
Hubert Jacquin, veuf depuis peu, passe son temps à déprimer devant la télé. Se voyant dépérir au fil du temps, il se fait conseiller de prendre une colocataire. Petit à petit, son logis devient le théâtre d'une cohabitation improbable avec Manuela, jeune femme fougueuse et imprévisible, Paul-Gérard, avocat en pleine séparation, et Marion, jeune infirmière coincée et timide. Par tous les moyens, le petit groupe tentera de se structurer, mais des tempéraments aussi divergents rendront la tâche plus ardue que prévu. Hubert devra réapprendre à vivre avec quelqu'un.
Genre : Comédie  Origine : France 2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
29 mars 2017 - Cinépisiguit présente : Les mauvaises herbes
Jacques, un acteur dont la carrière est en déclin, a un énorme problème de jeu et des dettes accablantes. Pour se sauver de son créancier, Jacques prendra l'autobus pour se retrouver au milieu de nulle part, alors qu'une tempête de neige fait rage. Sauvé par Simon qui semble au départ être un bon samaritain, Jacques sera finalement forcé d'accepter un contrat de travail sur une plantation de cannabis destinée à des motards. Au fil des jours, les deux hommes développeront une amitié, qui sera toutefois perturbée par l'arrivée inopinée de Francesca, une jeune femme au caractère bouillant. L'échéance arrivant à grands pas, le créancier pourrait bien venir brouiller les cartes.
Genre : Comédie dramatique Origine : Québec  2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
5 avril 2017 - Cinépisiguit présente : L’homme qu’on aimait trop
En 1976, Agnès Le Roux rentre à Nice après avoir mis fin à son mariage. Elle est accueillie par le bras droit de sa mère Renée, l'avocat Maurice Agnelet, dont elle tombe éperdument amoureuse. Maurice n'est toutefois pas blanc comme neige, magouillant avec le principal concurrent de Renée pour lui faire perdre le contrôle de son casino. Pour arriver à ses fins, Maurice exploite l'amour aveugle d'Agnès afin de la retourner contre sa mère, une trahison qu'Agnès n'arrive toutefois pas à supporter après coup, disparaissant soudainement sans laisser de traces. Persuadée de la culpabilité de Maurice dans cette affaire, Renée commence le combat de sa vie pour obtenir justice.
Genre : Drame  Origine : France 2014
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
12 avril 2017 - Cinépisiguit présente : Radin
Il n'y a pas plus radin que François Gautier. Le talentueux violoniste est détesté de son entourage pour sa propension à ne jamais partager. Cela ne décourage pas une nouvelle collègue de travail de s'intéresser à lui, ignorant tout de son caractère économe. François commence à paniquer, et pas seulement pour le prix du repas que risque de lui coûter ce rendez-vous galant... Laura débarque dans sa vie en déclarant être sa fille, convaincue que son père est l'homme le plus généreux du monde, qui parraine des orphelins au Mexique.
Genre : Comédie  Origine : France 2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
19 avril 2017 - Cinépisiguit présente : Heidi
Ayant perdu ses parents à 8 ans, Heidi se retrouve sous la tutelle de son grand-père, un solitaire qui vit comme éleveur de chèvres dans les Alpes. D'abord peu enclin à élever sa petite-fille, le vieil homme est rapidement conquis par cette présence au bonheur de vivre contagieux. Toutefois, lorsque la tante de la petite apprend qu’Heidi ne va pas à l'école, elle l'envoie dans une famille fortunée, afin qu'elle soit éduquée et tienne compagnie à une jeune fille handicapée. Les deux fillettes se lient d'amitié, mais Heidi ne peut effacer le souvenir des montagnes et de son grand-père...
Genre : Aventures
Origine : Suisse, Allemagne 2016
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338
 
26 avril 2017 - Cinépisiguit présente : Maestro
Henri, un acteur adepte de Fast & Furious et de Bruce Willis, aimerait percer dans son métier. Grâce aux conseils de sa meilleure amie qui est également comédienne, il décroche une audition puis ensuite un rôle dans le nouveau film de Cédric Rovère, un cinéaste réputé et admiré pour sa vision d'auteur sans concession. Henri doit s'habituer à ce tournage sans le sou et à ce texte soutenu truffé de références intellectuelles qu'il ne saisit pas toujours. Il joue cependant le jeu, trop heureux de participer au projet et de donner la réplique à une magnifique jeune femme qui fait battre son cœur plus rapidement.
Genre : Comédie Origine : France 2015
Lieu : CCNB, rue du Collège (Bathurst), salle N370 – 19h
Coût : étudiant.e : 4 $ par entrée (ou laissez-passer à 25 $ pour 10 films)
Adulte : 8 $ par entrée (ou laissez-passer à 50 $ pour 10 films ou à 30 $ pour cinq films)
Info : www.cineclubnepisiguit.blogspot.ca ou 548-4338. 
                  Société culturelle de Saint-François    

La Société culturelle de Saint-François a pour mission de promouvoir l'art et la culture, de même que sauvegarder le patrimoine et l'histoire de Saint-François-de-Madawaska.

Activités : 

Cours de chant tout les lundis de février à avril.
Cours de peinture tout les jeudis de février à avril.
Exposition à la Galerie d’Art Henri Nadeau

15 février 2017- Participation avec les élèves de l’ÉcEL de Saint-François à la bibliothèque publique Mgr Plourde pour la Semaine du Patrimoine.

16 février 2017- Activité pour la Semaine du Patrimoine a 7h le soir qui aura comme thème : Reconnaissance à nos Maîtres et Maîtresses de poste, ainsi qu’à nos livreurs ruraux.

23 février 2017 - Tournée Écrans baladeurs avec Phil Comeau à l'École Ernest-Lang à 14h45.

26 février 2017 - Souper Spectacle Mardi- Gras

Semaine du 27 février au 3 mars 2017 – Différentes activités pour le carnaval d’hiver à l’école avec la SCSF

3 mars 2017- Les mots qui tournent avec Dominique Breau à l'École Ernest-Lang.

8 mars 2017- Journée de la femme, sous forme de Pot Luck. Reconnaître une femme de l’année et une Femme entrepreneure.

30 mars 2017- Activité inclusive / Atelier des Copains

9 avril 2017- Vente à 1 cent    
                      
Avril 2017 - Visite d’un auteur pour le Salon du livre

29 avril 2017-  Journée culturelle pour le 30e  Congrès de l’Institut Féminin Provinciale. 

29 avril 2017- Remise du trophée Alida Émond à l’Exposition régional.

6 mai 2017 - Prestation de la chorale au Foyer de soins à Baker-Brook pour la Fête des Mères.

Mai 2017- date à déterminée pour la journée porte ouverte à l’école. La SCSF installera une armoire style Wall of Fame culturel.

26, 27, 28 mai 2017 – Vernissage des tableaux des élèves du professeur Jeanne Michaud
Mai 2017- Souper de la Chambre de Commerce.

 
              Société culturelle Sud-Acadie        
 
Notre mission est de contribuer au développement de la vie culturelle acadienne et francophone. Nos objectifs sont de soutenir le développement et la création artistique tout en assurant la diffusion artistique et culturelle sur le territoire, d'éveiller et renforcer le sentiment de fierté française et d'appartenance à la communauté acadienne et de développer des partenariats avec les organismes de la région également intéressés au développement culturel.     
 
Activités : 
22 février 2017 - Dans le cadre du projet Écrans Baladeurs du Conseil provincial des sociétés culturelles. Deux films de Phil Comeau seront présentés au Centre Multifonctionnel de Shediac le 22 février à 19h.
25 février 2017 - La Société accueille le Théâtre populaire d’Acadie qui présente, la pièce Les beignes, le samedi 25 février, à 19h30, à l’amphithéâtre de l’école Louis J. Robichaud.
 
22 avril 2017 - La Société accueille le Théâtre populaire d’Acadie qui présente, la pièce Juste pour mourir, le samedi 22 avril, à 19h30, à l’amphithéâtre de l’école Louis J. Robichaud.
23 avril 2017 - Frye Fringe Festival présente un après-midi de musique et lectures avec 5 écrivains locaux et un trio de musiciens à la Maison Tait de Shediac à 14 h. Auteurs Maria Gillespie, Georges Bourgeois, Colin Thornton, Brigitte Harrison et Dave Skyrie accompagné par le  Kate Campbell Trio.
22 au 29 avril 2017 - La Société offre deux présentations des auteurs invités du Festival Frye. Une heure de conte à la bibliothèque de Cap Pelé et un entretien littéraire avec Christiane Saint-Pierre au Centre Multifonctionnel de Shediac. Les dates sont à confirmer et seront disponibles sur la page Facebook Société culturelle Sud-Acadie ainsi que dans la programmation officielle du Festival Frye.
 
     Société culturelle de la Vallée de Memramcook    

1. Offrir une programmation culturelle complète tels la musique, le théâtre, la danse, la littérature, l'art visuel.
2. Organiser ou de parrainer des activités culturelles.
3. Développer et de promouvoir les talents artistiques des gens de la région.
4. Offrir de la formation dans le domaine culturel.
5. Encourager les gens à poursuivre leurs aspirations culturelles et artistiques.
6. Établir des partenariats et des alliances stratégiques.

 
Activités : 
15 février 2017 - Cinéma à Memramcook avec Phil Comeau à 19 h. École Abbey-Landry situé au 432 rue Centrale. Entrée gratuite. 
Ayant réalisé plus d'une centaine de films et d'émissions en fiction et en documentaire au Canada, le cinéaste Phil Comeau sera sur place pour nous présenter deux films : Belle-Île-en-Mer et Zachary Richard toujours batailleur.
Cette activité fait partie de la tournée les Écrans Baladeurs présentés par le Conseil provincial des sociétés culturelles et c'est tout un honneur de recevoir Phil Comeau, venez en grand nombres. ! 
19 février 2017 - De la belle visite. Rentrez ! Party de cuisine à 14h30 ( en cas de tempête, l'activité sera remise au 26 février) Club d'âge d'or de Pré-d'en-Haut situé au 1027 rue Principale. Entrée gratuite. Un fricot avec dessert acadien, thé et café seront offerts en fin d'après-midi au coût de 5 $. Bienvenue grands et petits au party de cuisine à la manière de nos pères et de nos mère ! La Société culturelle de la Vallée de Memramcook vous invite à faire revivre une tradition bien d'cheu-nous !
Cette activité est présentée grâce au programme Nouveau Horizons d'Emploi et Développement social Canada. 
Animateur : Robin LeBlanc à Charles à Edgard à Fériole à Ivet à Dominique à Saintdoux. Avec la participation de : Rebecca LeBlanc, Doland LeBlanc, Cédric Gautreau, Dorine Belliveau, Eugène LeBlanc, Clarence Gould, Michel Bourgeois, Philippe LeBlanc, Denise Daigle Bourgeois, Garry Bourgeois, Adèle, Simon et Joanne Lise Belliveau, les jeunes danseurs de l'École Abbey-Landry et groupe de danse carrée de Memramcook. 
Informations : Nicolas Guay au 757-4032 ou scvm@hotmail.ca
Mars 2017 - Les Mots qui tournent avec Dominique Breau à l'École Abbey-Landry.  
 
         Société culturelle des Tracadilles
 
La Société culturelle des Tracadilles a comme mission le développement culturel de la grande région de Tracadie-Sheila, en faisant connaître la culture acadienne et francophone dans la communauté par l’organisation d’activités culturelles et artistiques, l’offre de formation en arts, le développement de partenariats et la diffusion des artistes acadiens et francophones.
Activités :
 
25 février 2017 Classe des maîtres en chant avec Sylvie Martin au 3e de l’Académie, heure à confirmer. GRATUIT. 

Semaine du congé de mars : Ateliers d’introduction à la musique et de chant choral. 

17 mars 2017 - Atelier de conte avec Dominique Breau dans le cadre de la tournée Les Mots qui tournent au 3e de l’Académie, à 19 h. GRATUIT. 

23 mars 2017 - Chansons chouettes et chocolat chaud avec Joannie Benoit à l’école Le Tremplin. Pour info : Julie Basque au 394-3475

31 mars 2017 -  Concert intime avec Izabelle au 3e de l’Académie, 20 h. Billets : 20 $ pour les membres, 25 $ pour les non-membres. En vente à www.billetterietracadie.com ou au Dépanneur CM

14 mai 2017 -  Concert final des élèves en violon de Théo Brideau au 3e de l’Académie, 14 h. 

Pour info : 394-4031 ou sct@nbnet.nb.ca 

      Société culturelle régionale de Kedgwick

La Société Culturelle Régionale de Kedgwick soutiendra les organismes locaux voués à l’action culturelle sous toutes ses formes. Elle fournira des opportunités d’action culturelle et participera à la création d’emplois locaux dans le domaine de la culture locale. La SCRK créera une structure d’aide aux artistes, artisans et autres métiers dérivés des arts afin d’apporter son expertise et d’obtenir de l’aide financière et autres appuis à ses artistes, artisans et à tous ceux et celles qui exerceront un métier relié aux arts et à la culture.

Activités : 

Les jeudis soirs - L'As de cœur à la Salle du Citoyen de Kedgwick de 19 h à 21 h pour aider à apporter des améliorations au Musée forestier de Kedgwick.

Février et mars 2017  -  Exposition avec participation active du «Chemin du Patrimoine» tous le mois de février et mars, en partenariat avec la Bibliothèque Publique de Kedgwick la SCRK invite les gens à venir faire un bout de chemin, en attachant les diverses oeuvres tricotées ou crochetées données par des familles de la région. Chaque oeuvre porte son lot d'histoire et a laissée une trace tangible dans nos vies.  



                                           
                   
                                           
                                                
 
 
Mélanie Haché
Agente de relations publiques
Téléphone : (506) 858-8000
cpsc.information@nb.aibn.com
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Website
Website
LinkedIn
LinkedIn
YouTube
YouTube
Instagram
Instagram
Email
Email
Partager
Tweet
Envoyer à un.e ami.e
Tous droits réservés © 2017 Conseil provincial des sociétés culturelles

Notre adresse :
27, rue John,
Moncton, NB E1C 2G7



 






This email was sent to <<Email Address>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
CPSC · 27 rue John, Moncton, NB, Canada · Moncton, NB E1C 2G7 · Canada

Email Marketing Powered by Mailchimp