Copy
La lettre de l'Union des Plaisanciers Français - Avril 2020
Cliquez ici si ce courriel ne s'affiche pas bien (absence d'image...)
Club allié du Yacht club de France

Avril 2020
Lettre de l'Union des Plaisanciers

Français


Edito





« Notre point commun le plus basique est que nous habitons tous cette planète, nous respirons tous le même air, nous chérissons tous l'avenir de nos enfants et nous sommes tous mortels. » 

John Fitzgerald Kennedy

Chers amis,

La France comme notre planète sont comme un voilier au milieu du Golfe de Gascogne un jour de tempête.  Il faut une main pour le bateau et une main pour soi et seul l'homme de barre doit être dehors.  Nous naviguons à vue et les changements de cap peuvent se faire très rapidement, voire quelquefois sans logique sauf celle de suivre au plus près les informations des cartes météorologiques.

C'est pourquoi même quand nous sommes à terre, il faut le moins possible rester à l'extérieur.  C'est notre plus grande chance de combattre le virus en ralentissant au maximum sa progression.  

Tout comme lorsque nous sommes en mer, le harnais de sécurité dans la tempête est impératif, à terre le masque et le lavage des mains le sont aussi. Nous devons avoir le même objectif que lorsque nous sommes en pleine tempête :  nous en sortir avec le moins de "casse" possible.  Et, pour ce faire, il ne faut pas trop se poser de questions philosophiques mais obéir aux ordres qui nous sont donnés par nos autorités et éviter de créer des polémiques stériles.

Il est sûr qu'en nous annonçant qu'il avait trouvé le traitement du Covid-19, le Pr. Raoult, de Marseille, m'a rappelé ce professeur qui, doctement, nous avait affirmé que le nuage de Tchernobyl s'était arrêté sur le Rhin à la frontière française et n'était pas passé sur notre territoire.  En tant que médecin, il aurait dû se souvenir que notre serment est "primum non nocere"  - d'abord ne pas nuire -  et que ce médicament, la chloroquine, qui est parfaitement connu pour son efficacité dans d'autres indications est aussi connu pour ses effets secondaires cardiologiques et n'est pas anodin.  Sur le fond, a-t-il tort ?  a-t-il raison ?  Tel n'est pas mon propos mais ce qui est sûr, c'est qu'il s'appuie sur une étude qui ne répond pas aux bonnes pratiques cliniques, donc qui ne constitue pas une preuve scientifique mais tout juste un essai compassionnel où l'on ne fait que constater sans pouvoir tirer de conclusions.

Notre objectif est de trouver dans un premier temps un test fiable puis, dans un second temps, un test de réaction immunitaire si nous avons été en contact avec le virus et si nous avons développé nos propres défenses (iga, igm, igg), et enfin un vaccin.

En ce qui nous concerne plus particulièrement, nous les plaisanciers, il nous est interdit d'utiliser nos bateaux que ce soit en Atlantique, en Manche ou en Méditerranée, ce qui nous a amenés à annuler notre croisière de printemps à Venise pour cette année et à la replanifier pour avril 2021.  Et tout ce que nous avions prévu jusqu'à la fin de l'année est suspendu à la décision de déconfinement qui sera prise lorsque nous aurons dépassé le pic et serons sur la pente descendante de cette infection virale.

Il nous faut donc être tous solidaires les uns des autres en respectant les recommandations afin d'avoir un temps de confinement le plus court et le plus efficace possible et de pouvoir de nouveau pratiquer notre passion commune :  naviguer.

Souvenons-nous de ce merveilleux film de Christian Jaque en 1954, "Si tous les gars du monde", où le Capitaine Leguellec, patron du Lutèce, avait fait preuve d'inventivité pour trouver rapidement le traitement qu'il fallait pour sauver l'un des marins du bord.  Pourrions-nous avoir la volonté et la capacité de faire comme lui ?

Je terminerai sur cette note d'espoir :  même confinés et possiblement seuls, les gens de mer n'abandonnent jamais l'un des leurs et sont toujours prêts à se dérouter pour aller porter assistance à celui qui en a besoin.

Amitiés nautiques, 

Didier ROMAIN
Président


 Contribution de Gérard Chevalier


Film "Les Glénans" - 1974

Chers amis

En cette période si particulière, voici un lien pour vous aérer un peu et vous replonger dans une époque ou le confinement n’avait pas le même sens ?

Se retrouver à 5 dans une cabine de 3 m2 pendant 15 jours... sans se laver...
Tout partager: cirés, sacs de couchage, vieilles chaussettes, amitié etc…

1 Clic dans le bandeau ci-dessus et ...Bonne projection

Amitiés,

Laurent Gomes 
                        


                                








Contribution de "VOGAVECMOI"

Une chanson "anti-déprime"

Donner envie de naviguer avec une chanson "anti-déprime" pour redonner le moral en cette période ce confinement.
1 Clic dans le bandeau ci-dessus

Chez VogAvecMoi prendre la mer est synonyme de plaisir, de passion mais aussi de rencontres et de moments partagés avec les autres.

Pour ne pas sombrer dans "la déprime » et redonner le sourire à tous, en attendant de se retrouver sur l'eau, ils ont décidé de partager, de manière anticipée, la chanson qu’ils avaient prévu de dévoiler pour les 10 ans de VogAvecMoi, en juin, à La Rochelle. 

La chanson « anti-déprime » fait son chemin sur le Web. Elle a été reprise par les rédactions de Voiles et Voiliers et Actunautique.

Cette chanson a été écrite par l'un des membres de VogAvecMoi Michel Le Bouill, équipier. Equipier, mais aussi auteur et interprète (voir son profil facebook) et la musique est signée par son ami Phil Barouf, musicien professionnel (du groupe Bouskidou).

 

Repartez en Croatie en images !

Croisière UPF en Dalmatie du sud - 2015

Dubrovnik et les îles d'Otok Šipan et de Mljet en catamaran.

1 Clic dans le bandeau ci-dessus

 
Croisière UPF en Dalmatie du nord - 2016

Séjour organisé par l’UPF: une semaine à bord de 3 catamarans « Lagoon 40 » au départ de Murter (nord de Split)... L'archipel des Kornati... Le Parc National de la Krka...

1 Clic dans le bandeau ci-dessus


TabascoPierro

Navigations (en solitaire) à bord de TABASCO 3

Bienvenue à bord de TABASCO 3.

34 pieds de bonheur pour un "marin" frappé par le virus il y a quelque temps et jamais guéri. 

La Méditerranée est son terrain de jeux, le vent son moteur, le soleil son carburant, le plaisir sa motivation. 

Le plus souvent en solitaire (par choix et parce que c'est comme ça) mais pas sauvage pour autant, il partage sur la toile, ici même.

C'est parti pour de courtes navigations, des moins courtes voire des plus longues, dans le Var.... ailleurs.... l'Italie..... les îles....la Corse...Elbe.... la Sardaigne..... dans l'attente de disposer de plus de temps pour avaler plus de milles.

1 Clic dans le bandeau ci-dessus

Facebook Facebook
Site web de l'UPF Site web de l'UPF
Forward to Friend Forward to Friend
Copyright © 2020 UPF, All rights reserved.


Ne plus recevoir de courriel de l'UPF    Modifier mes préférences de réception 








This email was sent to <<Adresse e-mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
UPF · 41 Avenue Foch, 75116 Paris, France · Paris 75116 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp