Copy
Lettre Union des Plaisanciers Français - Mai 2021
Cliquez ici si ce courriel ne s'affiche pas bien (absence d'image...)
Club allié du Yacht club de France

Mai 2021
Lettre de l'Union des Plaisanciers

Français


Edito


 








Billet d’humeur
Mon propos d’aujourd’hui m’est suggéré par un fait divers d’autant plus triste qu’il est répétitif, mais surtout éclairant sur les comportements aberrants de certains de nos concitoyens conduisant inéluctablement à plus de dirigisme, plus de réglementations, plus d’interdits et plus de déresponsabilisation.


Les faits :
Larmor-Baden en Morbihan ce lundi 29 mars 2021: grand beau temps, température estivale et très grande marée avec un coefficient de 111.  Bref le temps idéal pour une belle promenade familiale, bienvenue en ces temps de confinement.
L’île de Berder est le lieu rêvé: un site exceptionnel d’une beauté extraordinaire du fait de sa végétation luxuriante, son château à la tour un peu kitch – et désormais  écroulée ! – et son emplacement, reliée à la terre par un gué franchissable à marée basse au nord et, au sud, bordée par le fameux courant de la Jument, réputé l’un des plus puissants d’Europe.
Les horaires de marée et les heures du « passage de Berder » sont clairement affichés  à l’orée du gué : ce lundi-là de 11h10 à 15h10.
Vers 16h, encore beaucoup de monde sur l’île, le passage commence à être submergé par la marée montante et quelques personnes se retrouvent bloquées du mauvais côté. Deux d’entre eux, un couple de cinquantenaires, malgré quelques riverains leur déconseillant de s’aventurer, mais aussi quelques voix discordantes leur disant de se dépêcher, s’aventurent sur le passage à demi submergé et…se font emporter par le courant, chaque minute plus puissant.
Bref, la femme est rapidement repêchée mais l’homme décède, victime d’un arrêt cardiaque malgré toutes les tentatives de réanimation des pompiers et du SAMU rapidement arrivés sur les lieux.
Triste bilan : un mort, une famille endeuillée, la mobilisation de plusieurs camions d’intervention des pompiers, de la gendarmerie, d’un hélicoptère, d’un véhicule du SAMU et…beaucoup d’émotion.
 
Le plus « dérangeant » :
  • l'inconséquence de ces innocents promeneurs qui ne prêtent pas attention où négligent les consignes strictes, pourtant très clairement affichées.
  • Les voix discordantes de quelques uns accusant la municipalité de consignes trop peu claires et lisibles. Le maire, immédiatement alerté et arrivé sur place avec la gendarmerie, « séchant » le conseil municipal convoqué au même moment, sera cependant mis en cause avec sa municipalité.
  • Comme mis en cause également les pompiers, lassés d’être trop souvent appelés pour transporter les imprudents piégés par la marée. D’ailleurs la veille, dimanche, la SNSM, appelée sur les mêmes lieux dans les mêmes circonstances, avait refusé de faire passer gratuitement une vingtaine d’imprudents. Seuls quelques uns ont accepté de rétribuer la somme de 40 € par personne (je crois) réclamée pour les ramener à terre. Les autres ont refusé et sont restés sur l’île. Ce qui a d’ailleurs valu des appels courroucés à notre maire dès le lundi : des imprudents qui reportent sur la mairie et les bénévoles de la SNSM les conséquences de leur irresponsabilité !
  • Mais pire, le manque de jugement et de réflexion de certains : j’en veux pour preuve l’attitude de notre voisin et excellent ami, qui passait par là en kayak ce dimanche. N’écoutant que son bon cœur, et altruiste par nature, il a accepté de faire passer, un par un dans son kayak instable, les piégés de l’île qui n’avaient pas voulu accéder à la demande légitime de la SNSM! Je n’ose imaginer ce qu’il aurait risqué et subi si, par malheur, l’un de ses passagers avait déséquilibré sa frêle embarcation avec une conséquence funeste dans un violent courant et de l’eau à 10 °, à l’exemple de ce qui s’est passé le lendemain.
  Ce qu’il convient d’en retenir, en élargissant le propos:
  • l’inconscience assez généralisée, reportant systématiquement sur l’état et ses représentants les conséquences de leur bêtise ;
  • la déresponsabilisation née d’un état de plus en plus intrusif et directif, l’« état providence » hérité de nos « 30 Glorieuses » ;
  • l’indigence assez généralisée de l’opposition, d’où qu’elle vienne, toujours prompte à dégainer et à monter au créneau, critiquant systématiquement et pêle-mêle les autorités, décrédibilisant ainsi les justes causes et surtout sans proposer de solutions alternatives crédibles et viables ;
  • la montée systématique d’une insatisfaction générale qui fait grimper en flèche toutes les incivilités : caillassages des forces de l’ordre, attaques et guet apens contre policiers, mais aussi pompiers, samu, etc…
  • l’inconséquence de toute une partie de la population – en particulier des soi-disant écologistes – les « y’a qu’à » « faut qu’on » « c’est à l’état de » «  ou à la région, ou au département », qui font beaucoup plus de mal à qu’ils ne servent la cause qu’ils prétendent soutenir (un autre sujet de division concernant l’île privée de Berder justement).
  • ...
Les conséquences à très court terme :
  • la montée d’une insatisfaction généralisée,
  • qui se traduit par la multiplication des incivilités difficiles à réprimer et à contenir, surtout quand elles viennent de mineurs ;
  • la généralisation de plus en plus de recours et de procédures en tout genre venant aussi bien de particuliers que d’associations et qui ont pour effet au mieux de retarder et au pire de bloquer toutes les initiatives, projets et progrès ;
  • une inflation de réglementations et contraintes qui provoquent un engorgement des tribunaux, générant retards, procédures longues et souvent contradictoires, lourdeurs et complexification, principales sources d’immobilisme.
La mer est pour beaucoup d’entre nous un espace de liberté, de respect à la fois des autres et de la nature, de discipline et de responsabilité.
Puissent les actes irréfléchis et pour le moins insouciants de quelques uns ne pas nous amener inéluctablement à encore plus de contraintes, plus de réglementations tatillonnes et à plus de limitations de nos espaces de liberté.
Puisse aussi que la multiplication des associations en tous genres et l’abondance de leurs actions tous azimuts n’entravent ni le progrès ni le développement de nos initiatives et celui de nos cités, et ne provoquent, à court terme, une irresponsabilité généralisée engendrant désordre et chaos ; la fin d’une civilisation ?

Vincent LIGER-BELAIR
à Larmor-Baden, le 8 avril 2021

 
COMPTE RENDU DU COMITE DU 21 avril 2021
Cliquez sur le bandeau ci-dessus ☝️

Le dermier Comité s’est réuni le 21 janvier 2021, à 18h, sous forme de visio-conférence.

Présentation de Marc Pédeau: "Passage du nord-ouest"
Marc Pédeau commença ainsi la visio-conférence du 14 avril 2021 :

" Je voudrais tout d’abord remercier Didier et Gérard pour leur chaleureuse invitation ainsi que Michel qui pilote le bon déroulement  « informatique » de cette session.
Je voudrais également remercier les voiliers « Chamade », « Manavaï » et « Tiama » qui m’ont consacré du temps pour me faire part de leur expérience du Passage du Nord-Ouest. Je suis heureux à mon tour de partager, en toute simplicité, avec vous ce périple de 15 mois et de 16.000 miles qui nous a permis avec Bénédicte, mon épouse, de rejoindre l’Alaska via le Passage du Nord-Ouest
Je propose de faire la présentation en 2 parties, une première partie sera consacrée au bateau et au parcours entre La Rochelle et Saint-Pierre et Miquelon, la seconde traitera du Groenland et du Passage du Nord-Ouest. Je propose de répondre à vos questions à la fin de la première partie, puis à la fin de la seconde partie.

Cliquez sur le bandeau ci-dessus pour voir le résumé de la présentation ☝️
VOILES LATINES À SAINT-TROPEZ
Cliquez sur le bandeau ci-dessus ☝️

Annulation de la régate mais rassemblement maintenu du 23 au 26 mai 2021 (contacter la capitainerie de Saint-Tropez)

Organisé depuis 2001 par la Ville de Saint-Tropez, le Port de Saint-Tropez et avec le concours de la Société Nautique de Saint-Tropez, le rassemblement des Voiles Latines à Saint-Tropez au mois de mai est une véritable institution, un moment de grande convivialité où le patrimoine Maritime Méditerranéen est à l’honneur !
Venus par la mer ou par voie terrestre, Pointus, Felouques, Gozzo, Tartanon, Tarquié, barques marseillaises ou catalanes… accosteront dans le vieux Port de Saint-Tropez du 27 au 30 mai 2021.

AU LARGE DE SAINT-TROPEZ départ le 2 juin 2021 !
Cliquez sur le bandeau ci-dessus pour lire la suite ☝️
11ème EDITION ! (2020 ayant été annulé)
 
AU LARGE DE SAINT-TROPEZ : départ le 2 juin 2021 pour les solos et duos
Première épreuve de l’année pour la Société Nautique de Saint-Tropez : Au Large de Saint-Tropez.
Initialement programmée du 10 au 18 avril, le départ de la course sera donné le 2 juin 2021 de Saint-Tropez, sauf si les conditions sanitaires ne le permettaient pas.
La course est uniquement ouverte aux classes solos et duos, sur le parcours des 400 Nautiques (Saint-Tropez-Corse-Saint-Tropez) en regard de la réglementation en vigueur.
 De quoi se remettre dans le bain pour les navigateurs et de bénéficier d’un bon entrainement pour ceux qui visent d’autres grandes courses hauturières.
Cette épreuve sportive en Méditerranée accueille chaque année son lot de marins amateurs et professionnels avec de nouveaux venus à cette course dont Kito de Pavant. 

 

Bulletin de “Cap Horn au Long Cours” : Communication n°62... Cliquez ici ☝️
Un peu d'histoire: Edito de Jacques Rey pour le livre de souvenirs "Cap Horn, un mythe, une amitié"

Cliquez sur le bandeau ci-dessus pour lire l'Édito de Jacques Rey ☝️
— Comment transmettre à tous ceux que cela intéresse la quantité d’informations que nous avons trouvées au long de notre quête de mémoire sur les cap-horniers ?
— Pourquoi ne pas en faire un site Internet ?

 Telle est la réponse de Hervé DEPECKER (qui travaillait au Musée portuaire) à Yvonnick (qui a deux grands-pères cap-horniers) et Brigitte LE COAT, un jour qu’ils devisaient sur le quai de la Citadelle, devant le Musée portuaire à Dunkerque. La réponse est pertinente, certes, mais le travail colossal ! Il nécessite des collaborations. Appel est donc lancé en direction d’organismes dont l’intérêt pour le cap Horn et ses marins est avéré.

 L’Association des Cap-Horniers de Plaisance (maintenant disparue), en la personne de son président Jacques REY, réagit avec enthousiasme. Pierre ALGLAVE construit avec Brigitte et Yvonnick un site expérimental simplifié à l’aide du "Livre des voyages des voiliers de la compagnie BORDES, 1893-1914" aimablement prêté par France BEQUETTE. La faisabilité du projet est démontrée et son intérêt semble évident.

 L’Association des Amis du Musée International du Long Cours Cap-Hornier (AMILCCH, maintenant remplacée par Cap Horn au Long Cours, CHLC), qui détient des éléments intéressants de la mémoire des cap-horniers, soutient le projet et son président d’alors, Philippe MANGON, accompagne le groupe qui s'est créé. C’est à Saint-Malo en effet que des Cap-Horniers ont créé à la fin des années 1930 l’Amicale Internationale des capitaines au long cours Cap-Hornier (AICH, disparue en 2003 avec les derniers Cap-Horniers français). L’AICH a accumulé un important patrimoine en partie exposé dans la tour Solidor à Saint-Malo (ce musée n'existe plus dorénavant).

 À Dunkerque, grand port cap-hornier au début du siècle dernier, le Musée portuaire, par l'intermédiaire de sa directrice, Isabelle ROUSSEL, non seulement offre l’hébergement du site, mais décide aussi de mettre des ressources et des compétences au service de la création de la base de données consacrée aux voiliers et aux marins français cap-horniers. L’activité du musée sur ce thème n’est en effet pas nouvelle et son importance ne cesse de croître.

 Le site s’appellera www.caphorniersfrancais.fr

Dissolution administrative ACHP ‌Cap Hornieres: Jacques Rey vous informe ici ☝️

Cap Horniers de la célèbre association des Cap Horniers de Plaisance,

J'ai le devoir :
-  de vous informer qu'après moultes démarches, la dissolution administrative et juridique (vu la loi du 1er juillet 1901 et autres) a été actée par le Préfet du Var.
- de vous remontrer le rocher mythique qui a été le cœur de cette brillante association que vous avez animée avec passion..
- de vous dire enfin que cette triste nouvelle...bien qu'elle soit atténuée par la réalisation d'un magnifique livre-souvenir dirigée par Gisèle Menard ...m'a amené à prendre un bon réconfortant dont notre cher Guy Martin est un des grands experts...(pjN°3)

A bèn-leu e Amistadousamen

Past -Président
Jacques REY

 

Règles applicables à la navigation de plaisance à compter du 3 mai ☝️Cliquez ici !
C'est quoi ce chantier ! Le blog qui vous embarque au cœur de la rénovation du musée de la marine

SENSIBILISER LE PUBLIC AUX ENJEUX DE LA MER D’AUJOURD’HUI ET DEMAIN

Rénover le musée national de la Marine, c’est en faire un outil puissant de sensibilisation aux enjeux de la mer d’aujourd’hui et de demain. Le musée a vocation à être le lieu parisien des événements culturels liés à la mer...

☝️Pour lire la suite, cliquez sur le bandeau ci-dessus
 
À lire: Message du secrétariat du de l'Association des Amis du Muséede la Marine ☝️Cliquez ici !
Musée de la Vie Romantique: exposition thématique de la tempête maritime
Le musée de la Vie romantique vous invite à découvrir une thématique emblématique et fascinante de la première moitié du XIXe siècle.  Les tempêtes et les naufrages furent l’une des plus puissantes sources d’inspiration de l’univers romantique.

☝️Pour l'accès au site du "Musée de la vie romantique", cliquez sur le bandeau ci-dessus
L'exposition ouvrira au public à compter du mercredi 19 mai et jusqu'au 12 septembre 2021.
Facebook Facebook
Site web de l'UPF Site web de l'UPF
Forward to Friend Forward to Friend
Copyright © 2021 UPF, All rights reserved.


Ne plus recevoir de courriel de l'UPF    Modifier mes préférences de réception 








This email was sent to <<Adresse e-mail>>
why did I get this?    unsubscribe from this list    update subscription preferences
UPF · 41 Avenue Foch, 75116 Paris, France · Paris 75116 · France

Email Marketing Powered by Mailchimp