Témoignage et infos 2016
Voir ce email dans votre navigateur
Newsletter RéuCARE: Témoignage médecin
Le Dr Carole VIGNAL est médecin généraliste à Saint-Denis. Elle a souhaité un appui de l'équipe du réseau pour le suivi coordonné de plusieurs de ces patients malades rénaux. Elle nous en parle ici.
Connaissiez-vous le réseau?
Dr V. : Non, je ne connaissais pas vraiment RéuCARE. Le déclic s'est fait l’an dernier quand le médecin coordinateur est venu nous rencontrer au cabinet, mes 2 confrères et moi. J'ai compris ce que faisait le réseau en prévention rénale chronique et pour les autres facteurs de risque. Ça fait maintenant un an que je suis adhérente et, depuis j’ai inclus beaucoup de patients (13 à ce jour).
Lintérêt c’est que les patients prennent conscience de leurs problèmes de santé et décident d'agir pour prévenir les complications. Avec RéuCARE, ils peuvent avoir accès à des consultations individuelles de diététique ou de psychologie, à des séances d’éducation thérapeutique ou à de l’activité physique adaptée. L'équipe coordonne cela pour les patients ce qui les aide énormément pour avancer. J’ai des consultations très très longues et je ne peux pas m’occuper de tout ça. J’oriente donc vers le réseau.
Ce que je regrette c'est de ne pas pouvoir inclure les autres patients qui n’ont pas d’atteinte rénale, mais qui sont diabétiques ou autre. En fait, dès qu’il y a une protéinurie, j’envoie au réseau pour de la prévention. Ce n’est pas la protéinurie qui m’inquiète le plus souvent, mais tout le reste. Je fais la démarche pour qu’ils puissent bénéficier d’une prise en charge globale qui, au final, les aideront à protéger leurs reins.
Avez-vous vu des résultats ?
Dr V. : Avec le suivi RéuCARE, j’ai observé de très bons résultats pour la perte de poids, alors que pour certains elle ne décollait pas. Pour trois de mes patients, j’ai pu diminuer les posologies des médicaments pour le diabète, l’HbA1c ayant baissé après un an de suivi réseau. Une de mes patientes ne sortait presque plus, elle s’est remise à sortir ; tranquillement, elle a fait une action après l’autre dont la gym. Elle a changé, s’est transformée : elle s’habille mieux, est plus avenante. Pour une autre, ce sont les consultations psychologiques proposées en priorité, qui l'ont aidé car ses soucis l’empêchaient de mettre en place le reste.
Quand les patients adhèrent, ça marche et ils (re)trouvent une motivation. Mais avec certains, cela prend plus de temps. Je fais beaucoup en amont pour les accompagner : « ne signez pas tout de suite l'adhésion à RéuCARE, réfléchissez si ça vous intéresse et on verra plus tard.». Il y a des gens qui commencent très doucement et il faut respecter leur rythme.
J’ai aussi le feedback de mes patients (sur leur suivi) et ils me ramènent leur carnet de suivi. Ils me tiennent au courant et me disent ce qu’ils ont fait, qui ils ont vus. Je me base surtout sur ce qu’ils me disent pour savoir où ils en sont dans leur parcours avec vous.
C’est bien, bien, j’ai rien à dire : je suis très satisfaite de ce que propose RéuCARE à mes patients.
Le réseau partage des infos :
Rappel sur les critères médicaux d'admission en ALD 19 : "Néphropathie chronique grave et syndrome néphrotique primitif ou idiopathique" (2014)  CLIQUEZ-ICI
extrait : sont concernées les atteintes glomérulaires, interstitielles, vasculaires, tubulaires, ou les maladies héréditaires rénales, évoluant sur le mode chronique, en présence d'au moins un des critères de gravité suivants : DFG < 60ml/mn à 2 reprises à 3 mois d'écart ; protéinurie permanente >1g/24h/1,73m² de surface corporelle justifiant traitement continu ; HTA permanente traitée > 130/80 mmHg ; uropathie nécessitant soins et surveillance continus ; troubles métaboliques acido phosphocalciques, acidobasiques, electrolytiques ou une anémie nécessitant traitement et surveillance biologique.

Haute Autorité de santé :  Assurer un accès équitable à la liste d'attente pour une greffe rénale - Questions/Réponses (oct.2015, p.6-7) CLIQUEZ-ICI

2 outils d'aide à la pratique, proposés par RéuCARE :
Conduite à tenir en cas d'injection iodée chez le patient MRC 
Limites d'usage des ADO en cas d'IRC CLIQUEZ-ICI

Une question sur le programme régional "Océan indien innovation santé" (OIIS) ? CLIQUEZ- ICI
INSCRIPTION aux ateliers d'échanges pluridisciplinaires RéuCARE CLIQUEZ ICI
                      Plenière                                 
Ateliers participatifs
Vous souhaitez inclure un patient dans RéuCARE, CLIQUEZ-ICI ou appelez-nous au 0262 20 26 32
Page Facebook
Page Facebook
Site Internet
Site Internet
Copyright © 2016 RéuCARE, Tous droits réservés



Vous désinscrire de cette newsletter    Changer vos préférences d'inscription

Email Marketing Powered by Mailchimp