Copy
Mélanges Utiles aux Systèmes de Culture et Auxiliaires
pour favoriser une
Réduction des Intrants

Projet Casdar 2015-2018 financé par le Ministère de l'Agriculture
 

Lettre d'infos n°1     Voir en ligne avec images (conseillé !)

 Sommaire 

En savoir plus sur le projet MUSCARI ICI
    S'abonner à la lettre d'infos MUSCARI



Edito
Les pratiques agricoles ont la dent dure…les chiffres montrent que la consommation de pesticides a encore progressé ces dernières années, en dépit des initiatives Ecophyto et autres programmes de sensibilisation et de recherche. Pourtant, on rencontre actuellement de plus en plus de producteurs soucieux de leur environnement, de leurs pratiques, et intéressés à mieux connaître les auxiliaires présents sur leur exploitation, et qui peuvent les aider. Un questionnaire a été proposé (il est encore possible d’y répondre ICI) et apporte en effet des informations quant aux pratiques et attentes des agriculteurs en matière de biodiversité fonctionnelle. Le projet MUSCARI rassemble des partenaires ayant déjà acquis de l’expérience au travers d’autres projets.
Nous souhaitons par ce projet faciliter et démocratiser l’emploi des bandes fleuries dans les exploitations, dans l’intérêt de la biodiversité, mais aussi des producteurs ... car agroécologie rime avec économie !
Dès à présent, une seule adresse pour tout savoir sur les bandes fleuries !
En attendant de nouvelles avancées, nous vous souhaitons une bonne rentrée.
 
François Warlop
 


 
Semis en région parisienne entre grandes cultures
(Crédit : Antoine Gardarin (INRA))




 

2015 : Comparaison sur 4 sites d'outils de suivi de biodiversité sur un même mélange et sélection de 2 outils

En préalable aux expérimentations de comparaison et d’analyse des effets des bandes fleuries, cette action conduite en 2015 avait pour objectif préalable de faciliter le choix des outils et méthodes d’observation de la biodiversité fonctionnelle d’intérêt dans les bandes fleuries.


En accord avec les objectifs généraux et le cadre du projet MUSCARI, nous avons ainsi retenu comme méthodes simplifiées: le filet fauchoir, le piège cornet, l’observation visuelle et le piège jaune englué pour une comparaison expérimentale.

Les suivis réalisés sur toute la saison sur 4 sites ont montré l’avantage apporté par le filet fauchoir et l’observation visuelle, par rapport aux autres techniques de suivi. Ce sont donc ces deux techniques qui ont été retenues pour les manips de 2016.



2016 : Utilisation de ces 2 outils sur 5 mélanges différents, et sur 11 sites

L’intérêt de 5 mélanges botaniques vis-à-vis des auxiliaires des pucerons a été évalué en 2016 sur 11 sites géographiques (voir tableau).

Les mélanges de plantes étudiés sont :
  • un mélange maison comprenant 15 espèces natives, majoritairement pérennes, élaboré par les partenaires du projet avec l’objectif d’apporter toutes les ressources nécessaires aux auxiliaires,
  • un mélange maison à 5 espèces issu d’une simplification du premier mélange,
  • un mélange fleuri commercial,
  • une bande de vesce cultivée, attirant précocement les prédateurs de pucerons et fournissant du nectar extra-floral,
  • une bande enherbée, avec des graminées n’apportant pas (ou très peu) de ressources florales.
Ces bandes ont été semées à l’automne 2015 ou au printemps 2016 et ont fait l’objet d’observations botaniques et entomologiques au 1er semestre 2016. Les méthodes d’observation des auxiliaires sont celles retenues sur la base des essais méthodologiques de 2015 : le filet fauchoir et l’observation visuelle.
 
Ville  Département Cultures adjacentes Partenaire impliqué Chez un producteur
St-Andiol 13 Pommier GRAB (François Warlop) x
Le Thor 84 Courge GRAB (Jérôme Lambion) x
Arles 13 Melon GRAB (Jérôme Lambion) x
Grignon 91 Colza INRA (Antoine Gardarin)  
Bertangles 80 Blé tendre
CA Hauts-de-France (Régis Wartelle)
x
Léognan 33 Vigne VITINNOV (Josepha Guenser) x
Bignan 56 Blé CA BRETAGNE (Sylvie GUIET)  
Montclar-Lauragais 31 Blé SOLAGRO (Caroline Gibert)
ENSFEA (Alexandra Magro)
x
Montreuil-Bellay 49 Vigne Lycée Montreuil-Bellay (Laurent Dutruel)  
Lomme 59 Echalote EPLEFPA des Flandres site de Lomme
(Frédrick Leveque)
 
Liste des sites expérimentaux mis en place en 2016

Pour visiter les parcelles et les bandes fleuries,
prenez contact avec le partenaire concerné !

 
 Sélection d'espèces fonctionnelles pour des mélanges simplifiés et plus économiques 
Les mélanges proposés dans le commerce sont souvent complexes, composés d’espèces ornementales d’intérêt écologique limité, pour un coût rédhibitoire pour des agriculteurs souhaitant en implanter sur des surfaces conséquentes.
Un travail de simplification de ces mélanges devrait permettre de rendre la biodiversité fonctionnelle plus incitative : quelques espèces ressortent régulièrement des travaux de recherche (sarrasin, achillée, bleuet, vesce, carotte sauvage, carum…), car elles se sèment facilement, sont adaptées à la majorité des terrains, et attirent une faune auxiliaire: elles méritent d’intégrer la composition de ces mélanges économiques, avec d’autres espèces vivaces pour permettre une durée de vie allongée des bandes fleuries.
Ce travail sera réalisé courant 2016, sur la base des suivis menés cette année, et sur la base de l’expertise acquise par les partenaires du projet.
Ces mélanges seront ensuite proposés à quelques semenciers partenaires, pour qu’ils soient proposés à un échelon régional (avec des semences d’origine locale autant que possible).

 Envoi d'un questionnaire aux semenciers 
L’offre en bandes fleuries sur le marché est importante, et il est difficile de s’y retrouver. Certains semenciers achètent des mélanges à d’autres semenciers, l’origine est souvent inconnue. Partant de ce constat d’une certaine opacité, les partenaires ont souhaité demander aux semenciers identifiés de s’engager vers plus de transparence, concernant :
  • leur production de semences,
  • l’origine de leurs semences achetées,
  • leur démarche vers plus de végétal local...
Un questionnaire a été envoyé par courrier pendant l’été, et les réponses reçues seront mises en ligne sur la plateforme Muscari. Cela pourra, nous l’espérons, guider les agriculteurs ou collectivités, dans leurs choix de mélanges.
Un semis bien réussi dans un verger du Nord...
(Crédit : Pierre Lecerf)



2017: Suivi des mélanges en 2ème année et évaluation de leur service rendu aux cultures

Les mélanges les plus performants en 2016 seront maintenus sur les sites pour 2017. Leur évolution botanique sera suivie en 2ème année, et leur effet sur les cultures voisines sera évalué.
Plusieurs moyens sont possibles pour évaluer ce service rendu :
  • quantifier l’effet sur le rendement (mais le service rendu est rarement assez significatif pour impacter le rendement),
  • suivre les ravageurs sur la culture,
  • exposer des proies dans la culture pour évaluer la prédation naturelle
  • …                                       

En suivant les cultures près des bandes fleuries, et plus loin, nous espérons pouvoir montrer une contribution de la biodiversité fonctionnelle à l’équilibre des cultures, et ainsi convaincre les agriculteurs !
 ... et au Danemark
(Crédit : Lene Sigsgaard)



Valorisation, capitalisation et exploitation des résultats

 Capitalisation de la bibliographie et des projets existants dans HERBEA 
Un accompagnement technique envers les acteurs de terrain se réalisera en 2016-2017 à travers la création de supports pédagogiques / fiches techniques pour chaque mélange "validé" dans laquelle, l'agriculteur retrouvera différentes informations (description et composition des mélanges, compatibilité des espèces choisies avec les cultures envisagées, contacts des semenciers, coûts…) sur le site internet HERBEA. Cette plateforme 2.0 pédagogique, collaborative et gratuite, se destine aux agriculteurs, aux conseillers, aux enseignants et propose des plantes à mettre en place à proximité des cultures, pour favoriser les auxiliaires, pour récréer des chaînes alimentaires en capacité de réguler les phénomènes de pullulation…

Un travail de capitalisation de l’information sur vigne, pommier et blé tendre a déjà été réalisé concernant notamment les dégâts de pucerons sur ces cultures et d’un autre insecte piqueur-suceur (cicadelle verte ou des grillures) sur vigne et sur les différents ennemis naturels référencés et les plantes hôtes à favoriser. Les données issues du CasDAR Biophyto sur la mangue viennent d’y être intégrées. Les données des projets CasDAR Gamour et Agath le seront également prochainement concernant les mouches des légumes, le puceron du melon et le thrips du poireau. Une page dédiée aux recherches en cours ou passées sur la thématique de la biodiversité fonctionnelle et des services rendus a également été créée à cette occasion pour valoriser les travaux issus d’autres projets européens, nationaux et CasDAR.
 
N’hésitez pas à nous faire part de vos expériences en matière d’aménagements ou de pratiques en vue de protéger vos cultures de leurs bioagresseurs via l’onglet « Partage d’expériences » sur le site HERBEA!

 Logo, plaquette, site web 
Pour assurer une communication efficace et répondant aux attentes de l’ensemble des acteurs du projet, plusieurs outils ont été mis en place. Le projet a été référencé dans la base de données des « Qui Fait quoi » de l’ITAB, une identité du projet (logo et plaquette) a été créée, ainsi qu’une plateforme internet dédiée au projet.


Repéré pour vous...

Guide pour aider à la mise en place de biodiversité fonctionnelle à la ferme, réalisé par le Fibl.

Publication suisse sur l’importance des pollinisateurs sauvages. Fiche en téléchargement gratuit.

Vidéo réalisée par Solagro dans le cadre d’Osaé: implantation de la bande fleurie chez l’agriculteur: Comment favoriser les auxiliaires des cultures?

Synthèse technique sur la lutte biologique par conservation et gestion des habitats
 


2016 MUSCARI -   Creative commons BY NC SA  
Vous recevez ce message de la part des partenaires du projet Casdar Muscari.

Texte: François Warlop (GRAB) & les partenaires du projet Muscari
Réalisation: Julie Carrière & Aude Coulombel (ITAB)

 
Pour vous abonner, cliquez ICI
A tout moment, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent" (art 34 de la loi Informatique et Libertés du 6 Janvier 1978)