Copy
View this email in your browser
Si vous aimez nos inspirations, faites suivre notre newsletter, concoctée avec amour ! Pour nous suivre sur Twitter c'est ici, sur Instagram, c'est , sur Linkedin c'est par ici et sur Facebook : c'est par là

Qu'on les aime nos artistes !

La vie culturelle foisonne à nouveau, le temps est aux découvertes, aux retrouvailles, aux nouvelles rencontres !  Vous connaissez notre fascination pour les trios !? Nous vous partageons notre lettre d'affection à trois artistes qui explorent, innovent et ... nous font rêver : Elladj Lincy Deloumeaux, Maud Louvrier-Cler et Abd Al Malik.
 

©Elladj Lincy Deloumeaux
Elladj Lincy Deloumeaux
 
Chimiste, plasticien, peintre, Elladj Lincy-Deloumeaux est formidablement prolifique. Il a eu la bonne idée d’être lauréat de la saison 1 de Culture au Futur. Quel talent ! 

Pour son diplôme de troisième année aux Beaux-Arts de Paris, une exposition de ses peintures s'est tenue les lundi 7 et mardi 8 juin : les portraits sublimes qui oscillent entre classicisme romantique poignant et modernité déroutante, les scènes du quotidien qui décryptent l’envers du décor.






Vivement la prochaine exposition !
Pour suivre Elladj c'est 
ici ! 

 
Elladj Lincy Deloumeaux aux beaux Arts de Paris ©CreativeTech
Maud Louvrier-Clerc

La plasticienne avec qui nous avons tissé des liens délicieux lors du programme Culture au Futur a annoncé son premier NFT "The disppearance of sand (22)" à découvrir ici. Une plongée dans l'ultra-modernité et un parti-pris que l'on salue : ici 2021 !

"J'ai choisi de créer ce premier NFT à partir d'une série qui évoque la disparition réelle du sable dans le monde aujourd'hui. L'œuvre "The disppearance of sand (22)"  fixe ainsi quelques grains de sable dans le monde virtuel, tel un fossile dans une mémoire collective aujourd'hui numérisée" 

Pour nos amis en mal de compréhension numérique, 
le media l'ADN l'explique dans cet article: "Un NFT, littéralement, c’est  « non fongible token »,« jeton non fongible » en français. Il est stocké dans la blockchain, ce qui le rend unique et infalsifiable. Comme un certificat d'authenticité, il est associé à un objet digital ou physique. C'est le moyen de créer de la rareté sur des objets numériques qui peuvent être dupliqués à des milliards d'exemplaires". 

Une nouvelle manière, "covid friendly", de repenser ou de mettre en place des plateformes d'échange, de vente en ligne et d'insuffler un vent d'évolution dans les business modèles des artistes et des galeries d'art. Alors, qui se lance ? 
The Disappearance of Sand ©NFTCollectorForLife
Détail de l'Incroyable Alphabet ©MulliezFlory
Maud Louvrier-Clerc ©tolerie-forezienne
 
Abd Al Malik

Rappeur, auteur-compositeur-interprète, cinéaste, metteur en scène, écrivain, poète ... pour des travaux, des oeuvres, totales et fortes qui résonnent. Abd Al Malik a pris des nouvelles, le temps d'une visite de l’exposition Fake news à la Fondation EDF dont nous sommes co-commissaires. l'expostion Fake News à la Fondation EDF. 

La réouverture des cinémas fait écho à une douce annonce : la réalisation prochaine de son second film. Adapté du prix Renaudot 2010, "L'Affaire de l'esclave Furcy" par Mohammed Aïssaou (qui participe au projet) retrace l'histoire du Furcy Madeleine, esclave à la Réunion qui intenta un procès à son propriétaire pour remporter sa liberté. Dans un communiqué, Abd Al Malik explique : «Des générations entières dont la mienne se sont construites dans un trou de mémoireLe combat de Furcy parle à mon cœur et à ma raison, parce qu'en parfaite résonance avec cette nécessité de justice qui m'anime en tant qu'artiste et citoyen. Peindre le portrait de nouvelles figures héroïques comme celle de Furcy, loin de tout communautarisme, c'est travailler à “faire France“ en harmonie avec le reste du monde. Recréer poétiquement notre passé, c'est rendre possible un futur pacifié.»

Dici là, nous nous donnons rendez-vous au festival 
Paris New York Heritage le 14 juin où il se produira. Et pour suivre les prochaines dates de concert, c'est là 
Abd Al Malik à l'exposition Fake News à la Fondation Groupe EDF, ©CreativeTech  
 
Bonus : qui aime les cartes blanches et les actions collaboratives ? La Monnaie de Paris accueille jusqu'au 4 juillet l'exposition Togeth’HER 2021. Un partenariat avec le Madame Figaro, qui pour la troisième année convie des artistes internationaux à penser la une de la revue en créant le portrait d'une femme inspirante. 

  A très bientôt pour de nouvelles aventures et surtout prenez soin du collectif

Suivez-vous sur les réseaux ! 
Twitter
Facebook
LinkedIn
Instagram
YouTube
Website
Copyright © 



Want to change how you receive these emails?
You can update your preferences or unsubscribe from this list.