Copy

 Collectif neuchâtelois 
 pour la Grève Féministe 


Cher·ère·s tou·te·s, 
Nous espérons vivement que notre message vous trouve en bonne santé, ainsi que vos proches. Aujourd'hui, nous avons le plaisir de vous adresser cette newsletter spéciale fête des travailleuses et des travailleurs en mode covid-19 compatible. 

LE 1ER MAI 2020 - Neuchâtel


À l’occasion des célébrations de la fête des travailleuses et des travailleurs, le Collectif neuchâtelois pour la grève féministe présente une compilation de vidéos reprenant nos revendications féministes. En cette veille de session parlementaire extraordinaire relative aux conséquences du Covid-19, les neuchâteloises ont souhaité profiter de cette vidéo pour s’exprimer sur des thématiques qui leur tiennent particulièrement à cœur et qui méritent d’être traitées en urgence à cette occasion.

Il est plus que jamais nécessaire d’entendre la voix des femmes* afin que cette crise devienne une occasion de construire une société solidaire et que sa sortie puisse être envisagée d’une manière égalitaire entre les genres.

Plus d'info ici! 
Illustrations : Sophie Gagnebin
Montage : Camille de Pietro
Par le Collectif neuchâtelois pour la grève féministe

UNE SORTIE FÉMINISTE DU COVID-19 
Suisse Romande


Face à la pandémie du COVID-19, les femmes* ont d’ores et déjà démontré qu’elles sont les garantes de la survie de la population. Mais le coronavirus montre aussi comment le système capitaliste, sexiste et raciste exacerbe l’exploitation de celles sans qui la vie ne pourrait plus continuer. Changeons le système maintenant parce nous ne voulons plus de l’ancien monde. Reprenons nos revendications du 14 juin 2019. Nous ne lâchons rien !

Les femmes* en première ligne face à la pandémie
La pandémie exacerbe les inégalités sociales, économiques et de genre. Ainsi, si les hommes en général sont davantage touchés par le virus, la majorité des malades entre 20 et 60 ans sont des femmes. Justement parce que nous sommes très nombreuses à assurer les soins et les services indispensables à la vie aux risques et périls de notre santé! Par ailleurs, les mesures de confinement nous ont encore plus exposées à la violence domestique, sexiste et sexuelle.
 
Nos vies passent avant leurs profits
Le capitalisme néolibéral affirme depuis 30 ans que le privé est plus efficient que les services publics. La pandémie apporte un démenti cinglant. La pénurie de masques, d’équipements de protection et de médicaments de base révèle que la maximisation des profits se fait au détriment de la satisfaction des besoins sociaux: les prestations publiques diminuent, alors que les emplois précaires augmentent et que nos conditions de travail se détériorent. Si l’Etat suisse veut une fois encore sauver ce système économique défaillant, nous disons non! Ce qui doit compter ne peut plus être d’assurer les profits des 1% de la population, mais le bien-être des 99%! Le système économique actuel et la politique doivent être transformés et se mettre prioritairement au service de la vie.

Afin de lancer un processus de discussion et de débat les 14 revendications du 14 juin 2019 ont été reprises et formulées en regard de la situation actuelle et dans la perspective d’une sortie féministe de la crise.
 
Le monde que nous voulons maintenant !
 
*toute personne qui n’est pas un homme cisgenre (soit un homme qui se reconnaît dans le genre qui lui a été assigné à la naissance.

CAFÉ FÉMINISTE DE MAI 

La vidéo du Collectif neuchâtelois du 1er mai s’inscrit également dans la continuité des Cafés féministes du mardi organisés pour suivre de près l'évolution des dossiers au niveau du parlement fédéral et rencontrer nos élu.e.s avant chaque session parlementaire.

Le café féministe prévu le 19 mai prendra ainsi une forme différente qui permettra, malgré la situation sanitaire, de garder le lien avec nos élu.e.s à Berne. Ainsi des questions relatives aux sujets ci-dessous ont été soumises aux parlementaires neuchâtelois.es le 27 avril 2020 avec un délai de retour écrit ou par message vidéo au 13 mai 2020: 

  1. L’aide nécessaire à allouer au personnel de maison durant la crise Covid-19 ainsi que la protection des femmes migrantes.

  2. La valorisation des salaires et notamment de ceux des professions dites « féminines » qui se retrouvent en première ligne durant la période du Coronavirus.

  3. La protection contre les licenciements « représailles » pour avoir demandé des congés payés pour s’occuper des enfants durant la fermeture des structures d’accueil et des écoles.

  4. Le rétablissement de la loi sur le travail garantissant un minimum de conditions décentes et particulièrement pour le personnel soignant.

  5. L’effet dévastateur du confinement sur les femmes subissant des violences domestiques.

Les réponses de nos parlementaires seront diffusées à travers nos réseaux sociaux ! 


©Michel Serafin

PARTAGE TON AVIS ET TA VISION,
LE COLLECTIF A BESOIN DE TOI !   

 
Pour nous il est essentiel que toutes les femmes * qui ont fait grève le 14 juin 2019 se sentent légitimes de dire aujourd’hui quel monde nous voulons, et quelles initiatives collectives nous voulons prendre pour sortir non seulement du Covid-19, mais du système économique, social et politique qui est la cause de cette pandémie et de cette crise sanitaire sans précédent. Nous voulons nous donner le temps nécessaire pour entendre les témoignages et analyses de toutes celles* qui sont sur le front de la lutte contre cette pandémie et/ou qui en souffrent. Nous voulons tirer de là les conséquences et conclusions qui en découleront en terme d’actions et de revendications qui vont dans le sens de ce que nous défendons ensemble depuis de longs mois déjà.

Dans l’espoir de vous voir participer vous aussi à ce processus d’analyses et de réflexions, nous invitons toutes les femmes* qui souhaitent participer à cette démarche à se manifester, afin que nous puissions organiser ces débats. Pour le moment nous ne fixons pas de terme à ces échanges, car c’est dans le processus-même de ces discussions collectives que nous trouverons force et imagination pour nos actions et luttes féministes à venir.

Adresse de contact : grevefeministeneuchatel@gmail.com 
 
Même confinées, on ne lâche rien !

Amour & sororité,
Le Collectif Neuchâtelois

 
Photo de couverture ©Agnieszka
Image no. 2  
©Letizia
 
Facebook
Twitter
Link
Website
Vous avez reçu notre newsletter suite à votre inscription. Nous vous invitons à la partager avec votre réseau. Pour s'inscrire c'est par ici.


Copyright © 2020 Collectif neuchâtelois pour la Grève féministe, Tous droits réservés.