Copy
Le temps des Assemblées
Lire cette lettre sur votre navigateur
L'écosystème coopératif en chantiers !
 
Trois nouveaux longs mois nous séparent de la précédente lettre, qui n'a actuellement de mensuelle que le nom. C'est donc à nouveau une lettre fleuve qui vous attend, avec le grand événement de notre assemblée générale que nous vous racontons à la fin de cette lettre, et l'assemblée générale "reconstitutive" de la Coop du Tilleul, destinée à porter le développement du réseau de distribution. Nous partageons aussi ici la joie de voir le chantier grangette toucher à sa fin, le projet de quartier rural à Trentels prendre corps, l'Abeille devenir numérique, et beaucoup d'autre apparents "petits" pas, pièces de puzzle de notre écosystème coopératif en construction, pièces dont chacune n'est souvent que la partie émergée d'un énorme boulot : les dernières traces du chantier-école de 2016 ont quitté la parcelle de la forêt-jardin, laissant la place entière à celle-ci, un grand bac de spiruline a fait son apparition dans la petite serre à semis, le nettoyage et réaménagement du grenier offre plus de place à l'activité tisane, la première location de toilette-sèche a été réalisée, deux nouveaux permanents ont intégré l'équipe, et le don de la fondation SALVIA pour les investissements sur le domaine du Tilleul a été confirmé, annonçant de nouveaux chantiers dont on vous dira plus bientôt. Notre traditionnel reportage photo est là pour vous permettre de mettre des images sur tout ça.
Allez, je ne suis pas plus longue... et surtout, pour les prochaines fois, je laisserai la parole à Julie, récemment arrivée parmi nous, qui reprendra la coordination des lettres d'info... qui vont peut-être ainsi redevenir mensuelles et légères.
Bonne lecture ! Marie-Hélène

La Coop du Tilleul se renouvelle : Assemblée générale du 5 juillet 2019

La Coop du Tilleul a été créée en mars 2017, dans le cadre d’une demande de financement auprès du programme européen LEADER « Vallée du Lot 47 » pour contribuer à la souveraineté alimentaire et développer des services locaux et vitaux pour sa population. La création de cette association fiscalisée était le signal de lancement des activités économiques du projet Tera, puisqu’elle était destinée à gérer les investissements nécessaires au développement du maraîchage (serre, irrigation), de la boulange (fournil), d’un réseau de distribution (plate-forme de commande en ligne)… ce qu’elle a fait jusqu’à maintenant.

Après cette première phase, plutôt gestionnaire, de la vie de la Coop du Tilleul, et alors que les activités de maraîchage et de boulange se professionnalisent, une nouvelle étape s’est ouverte le 5 juillet avec la réunion en assemblée générale des membres de la Coop. A présent, il s’agit de donner corps à l’association, notamment en lui confiant des missions opérationnelles pour mettre en œuvre le réseau de distribution. Pour ce faire, nous avons pris des temps de dialogues collectifs et échangé à propos des valeurs et des critères retenus par la Coop dans la sélection des producteurs qui en feront partie et des produits distribués.

De nombreux témoignages ont été exposés et se sont mutuellement enrichis, dessinant les contours d’un accord sur le fait que la Coop fournira des services et des produits les plus naturels et écologiques (garanti par un label ou un lien de confiance), les plus locaux et non industriels, avec le moins d’emballage, et les plus accessibles économiquement que possible. Tous ces critères seront pris en compte les uns en fonction des autres afin d’arriver à l’équilibre le plus satisfaisant; l’idée étant, par ces arbitrages et le travail de transmission horizontale et de montée en compétences qu’il suppose, d’aboutir à une co-construction de nouveaux modes de consommation.

Nous nous sommes également penchés sur les attentes et les besoins des adhérents présents vis à vis de la Coop - autonomie alimentaire et économique, transparence et confiance, transmission et prise de conscience, coopération et soutien, lien et engagement, ouverture - ainsi que sur les moyens à mettre en œuvre pour répondre à chacun d’entre eux - la liste est longue! Il revient désormais au nouveau conseil d’administration, élu lors de l’AG et qui comprend des producteurs locaux, des consommateurs et des membres du bureau de Tera, d’amorcer les chantiers nécessaires à la concrétisation de toutes ces intentions. La Coop du Tilleul pourra ainsi œuvrer à la construction de l’écosystème coopératif local et donner un coup d’accélérateur à l’expérimentation du modèle économique de Tera !
Retrouvez ici le rapport d'activité de la Coop pour l'année passé et là le projet d'activité pour l'année à venir, ainsi que le procès verbal de l'AG.

Des étapes de taille sur le chemin du quartier rural !

Ca y est, le permis de construire du CERF (Centre d'Ecoconstruction, de Ressources et de Formation) a été déposé le 8 juillet ! Non sans une certaine jubilation, Pierre a assemblé les différents documents avant de les apporter à la mairie de Trentels, où le maire y a inséré le courrier d'autorisation de dépôt - le terrain appartient encore à la commune. Cet établissement recevant du public (ERP) de 250 m², à la forme inspirée par celle des séchoirs à tabac, éléments de l'architecture locale et implanté dans une zone régie par les Bâtiments de France, est destiné à accueillir des formations de particuliers et de professionnels en partenariat avec les Compagnons Bâtisseurs. Il sera également la base de lancement pour le reste du quartier (habitats légers, maison de la transition, habitations). Autant d'éléments intégrés par notre architecte Didier Hilar dans un beau document qui nous engage sur le chemin de la réalisation. Nous commençons déjà à monter l'équipe de professionnels – dans une démarche d'économie de la fonctionnalité et de la coopération – pour porter cette réalisation… dont la temporalité dépend maintenant du succès des demandes de financement en cours. Plus de nouvelles cet automne.

Second pas de géant pour le quartier rural : l'inauguration, au cours du week-end des 13 et 14 juillet, d'un accompagnement par un assistant en maîtrise d'ouvrage, Frédéric Jozon, de la coopératif Hab-Fab. Nous avons parcouru TOUT ce à quoi il est nécessaire de penser lorsque l'on s'engage dans un projet comme le nôtre : le projet social, l'organisation, le modèle économique, la programmation immobilière. Pour marquer nos positionnements actuels au regard de ces éléments, nous avons apposé plein de drapeaux rouges et aussi quelques verts, des triangles « attention », sur la gigantesque carte heuristique que nous avons construite ensemble. De nombreuses prises de conscience ont eu lieu, voire quelques "claques" au fur et à mesure que nous mesurions l'ampleur du travail. Comme nous l'a dit Frédéric à la clôture : nous sommes passés de l'état de personnes qui rêvent de ce qu'elles pourraient faire, à des maîtres d'ouvrage qui se professionnalisent. Nous en sortons avec plus de clarté sur ce qui nous attend, et une confiance renouvelée.

Et il s'est passé plein d'autres choses : une meilleure compréhension des enjeux de la coopération à mettre en place aussi tôt que possible avec les différents intervenants du projet, grâce à nos ateliers avec Patrice du laboratoire ATEMIS, les réunions régulières avec le conseil municipal, un forum des associations qui se dessine à Trentels (le 29 septembre au boulodrome de Ladignac),… et surtout la sensation que les nombreuses prises de conscience partagées (et retournements de situations...) au sein du petit groupe porteur que nous constituons commence à faire de nous une vraie équipe.

Et pendant ce temps là, au maraîchage? Thibaud fait le point.

Dans les précédents épisodes ... le Soleil fut fort généreux et les premières chaleurs bien en avance, tandis que les préparatifs divers et variés (travail des terres, amendements biologiques, achats de semences et matériels, ainsi que formalités administratives) touchaient à leurs fins. Les semis ayant très bien pris et les pertes ayant été très faibles, nous nous sommes retrouvés avec plus de plants que nécessaires. Ils ont tout de même trouvé leur place au sein des jardins.
Les fèves et petits pois sont arrivés à maturité et ont pu être récoltés; des semences ont été préservées pour la prochaine '' fournée ''. L'ail et les laitues sont aussi prêts à être récoltés.
Outre ceux-là, les tomates, courgettes et autres légumes pointent le bout de leur nez depuis déjà quelques  semaines. Encore un peu d'eau et de Soleil (pour verdir ou rougir à point), et les récoltes pourront aussi démarrer.
Désherbage, paillage et arrosage se poursuivent tandis que l'attention et les soins devant être portés à chaque espèce, à chaque plante, se maintiennent. Les coccinelles ont été nombreuses, tout comme les coquelicots, révélateurs d'une terre en bonne santé. Nous planchons sérieusement sur les différents cahiers des charges à respecter pour obtenir le label bio et le label Demeter ou Nature & Progrès (d'exigences supérieures au label bio). Bonne nouvelle: nous remplissons d'ores et déjà tout ou partie des différents critères liés à l'obtention de ces labels
. Cela facilitera leur obtention, bien que celle-ci doive passer par tout un protocole - à suivre donc.
Parallèlement, la grande serre a pris forme (hébergeant notamment courgettes et aubergines), mais reste ouverte pour l’été, tandis que la petite serre ayant servi pour les semis accueille désormais les bassins de spiruline de Francesco.

Enfin, différents échanges concernant les relations entre le maraîchage (le Vallon de Lartel) et le gîte ont aussi eu lieu et chacune des activités économiques prend davantage forme encore.
Petit clin d'œil: un grand merci à vous toutes et tous - donateurs de votre temps, de votre énergie et / ou de votre argent - lesquels nous permettent de mener à bien ces différentes activités tout en nous consacrant à l'ensemble des facettes du projet (lequel n'est pas de tout repos). Votre soutien nous est très précieux. Merci à vous. :-)

Le chantier grangette touche à sa fin !
 
Le chantier grangette, chantier au long cours du Domaine du Tilleul, avait débuté en mai 2017 par la réfection de la charpente. Un four à bois avait été construit à l'automne de cette même année. Après une longue pause, le chantier a repris au mois d'août sous l'impulsion d'Hervé, rejoint par Jigmé et Michel.

Plafond, sol, carrelage, aménagement intérieur, électricité... c'est dans un fournil aux normes, tout beau et tout propre que nous avons célébré ce travail par une soirée pizza le 25 juillet.

Jigmé nous a concocté un petit album photo pour retracer ces dernières étapes!

Un énorme merci à tous les acteurs de l'ensemble de ce chantier, professionnels, référents, volontaires et traqueurs de factures et financements!

 

Bonnes nouvelles et publications

 
- Le compte-rendu du conseil scientifique de Tera des 31 janvier et 1er février dernier est enfin sorti!

- Plusieurs reportages et articles ces dernières semaines: du texte avec un article dans la Dépêche sur l'avancement du projet Global, du son avec un reportage radiophonique pour la série radiophonique "La Révolution Douce" sur CampusFM Toulouse, et des images avec le documentaire photo de David Sépeau.

- Le dernier article de Grégor sur le jardin-forêt pour Permaculture Design

- Dernière minute: un article dans la Dépêche pour le lancement de l'Abeille numérique. Plus d'infos dans la prochaine lettre d'information.

Un prix régional et un pot commun pour soutenir la finalisation du fournil !
 
Le 14 mai dernier, Thibault et Marie-Hélène sont allés recevoir le 3ème prix régional de l’inspiration en Economie Sociale et Solidaire de la Fondation Crédit Coopératif, à Hasparren, une charmante bourgade du Pays Basque. Un grand honneur pour nous !

Nous avons choisi d’affecter le montant du prix, 3500 €, à un chantier qui nous tient à coeur, le chantier grangette visant à confectionner un fournil aux normes pour la production de pain, ... et bientôt terminé comme mentionné plus haut !

Comme notre aventure est toujours pleine de surprises, ce chantier a demandé des aménagements et travaux complémentaires non anticipés dans les demandes de financement. Ce prix nous permet donc de les réaliser sereinement sans affecter les autres besoins de l’association.

Le Crédit Coopératif nous offre l'opportunité de collecter des contributions supplémentaires, grâce à leur plate-forme "Le pot Commun".

Si vous voulez donc vous aussi apporter votre pierre au fournil, elle est la bienvenue!

 
Je contribue au pot commun
 
Le "petit chœur de Tournon", la chorale des Terians

A Tera, on révèle aussi des talents cachés et on prend soin de soi: cette année les Terians ont eu la chance de pouvoir découvrir plusieurs activités comme le kung fu, le taï chi, le yoga, la méditation et... la chorale ! C'est de cette dernière dont il est question ici.

Réunie chaque mercredi soir dans une rue de la bastide, elle a vu émerger un petit groupe de 10 motivés, mené par l'incroyable Charlène, chef de chœur en herbe!

Les joyeux rendez-vous se suivent et l'idée d'un concert naît, avec la chorale des Anglais installés dans la région et menée par Jenny. Celui-ci a eu lieu le 14 mai avec 2 chorales, 1 quatuor et 1 final tous ensemble, sur la scène de la salle des fêtes tournonnaise.

Les spectateurs ont pu entendre un répertoire éclectique allant de Asimbonanga à Le lion est mort ce soir en passant par un gospel, un chant béarnais, un chant des balkans et Plaine, oh ma plaine. Merci à la Mairie de nous faire confiance et à tous les curieux venus nous voir! Qu'on se le dise, la chorale continue l'année prochaine et toutes les belles âmes y sont invitées. 

Retrouvez ici la vidéo du concert !
Photos de nos planches de maraîchage en cette fin juillet

L' assemblée générale de Tera, les 1er et 2 juin 2019

Les 1er et 2 juin dernier, s’est tenu le rendez-vous incontournable de l’année pour les adhérents de Tera : l’Assemblée Générale de l’association - AG pour les intimes. Comme l’année dernière, c’est le camping du Pouchou, non loin du Domaine du Tilleul à Lartel, qui a accueilli les Térians ; grande salle de pierres, terrasse ombragée, lac et pelouses... il faut dire qu’on y est bien.

Une centaine de personnes, venus des quatre (ou six) coins de l’hexagone, ont fait le déplacement pour le week-end. Parmi eux des membres actifs de Tera - le groupe se constitue désormais d’une quarantaine de personnes de tous âges, des voisins, des représentants d’associations, des élus et des citoyens adhérents de l’association. Le soleil était de la partie lui aussi, offrant à ces deux journées un air de fête.

Pour inaugurer le week-end, après un moment d’accolades, entre rencontres et retrouvailles, c’est Marie-Hélène qui a pris le micro pour nous présenter le rapport moral puis le rapport d’activité de l’association en binôme avec Simon. L’assemblée a ainsi pu prendre connaissance des avancées du projet au cours de l’année 2018. En bref, on a parlé lancement de la phase d’expérimentation avec la priorisation des premières activités constitutives de l’écosystème coopératif, mise en place d’une démarche d’économie de la fonctionnalité et de la coopération, ou encore poursuite du développement de l’Abeille, la monnaie locale de la région, en lien avec l’association Agir pour le Vivant.

Le cheminement des activités qui font le quotidien de Tera, dans toutes ses dimensions, a lui aussi été abordé. Nous avons fait le point sur le maraîchage, le gîte, la forêt-jardin, le compostage, la construction du fournil de la boulange ou encore le travail de bureau (recherche de financements, gestion et comptabilité, secrétariat, et toutes les fonctions support sur lesquelles repose Tera). Le projet de quartier rural dans la commune de Trentels a lui aussi été présenté, il s’est construit pas à pas en 2018, en collaboration avec le conseil municipal, un groupe de professionnels du bâtiment et de futurs habitants.

La matinée s’est poursuivie avec un exercice de concentration et d’analyse : nous nous sommes penchés sur le rapport financier de l’association, mis en lumière par Frédéric et Frédéric, les deux trésoriers, avant de passer à la validation des partenariats. Nous avons ensuite repris des forces en savourant un bon repas élaboré par Damien, le cuisiner de Tera, et son équipe. Les discussions allaient bon train autour des tables pendant que le lac apportait de la quiétude à ceux qui avaient besoin d’un temps calme.

L’après midi, différents ateliers étaient proposés, laissant les participants suivre leurs envies de découvertes. Certains sont allés visiter le terrain de l’association à Lartel, aussi appelée la ferme du Tilleul, où se développent les activités autour de la fonction "s'alimenter", d’autres sont partis à la découverte du terrain qui accueillera le quartier rural Lustrac-Trentels, pendant qu’un groupe se penchait sur le modèle économique de Tera, présenté sous forme de jeu.

Nous nous sommes tous retrouvés alors que le soleil déclinait peu à peu pour un repas partagé et une soirée scène ouverte, inaugurée par « le petit chœur de Tournon » la chorale guidée par Charlène. Comme il est agréable de s’émerveiller face à l’expression de la créativité et de la sensibilité de ceux qui se succèdent sur scène avec leur instrument, chant, récitation ou lecture ! La soirée s’est poursuivie au-delà des douze coups de minuit sur la piste de danse, au rythme de la playlist entraînante de DJ Chaabi.

Après une telle journée vous vous demandez peut-être ce qu’il nous restait à faire le lendemain ? N’avions nous pas déjà tout vu ? Oh que non ! Tera est un vaste projet et la journée du dimanche revêtait une grande importance : envisager ensemble les contours de l’année à venir.

La matinée s’est alors déclinée autour de la présentation du projet d’activités, puis celle du budget prévisionnel. Aujourd’hui Tera s’organise autour de trois lieux - Lartel, Tournon d’Agenais et Trentels- et œuvre à la réalisation de cinq fonctions identifiées : s’alimenter, habiter, expérimenter, fonctionner et contribuer. La diversification des activités donne par ailleurs lieu à la création de structures juridiques propres, comme les Amis de Lustrac qui portera le projet de quartier rural à Trentels ou la Coop du Tilleul qui prend son envol cette année pour porter le développement des activités économiques à Lartel. C’est désormais en son sein qu’évoluent et se développent les différentes activités mises en œuvre à ce jour, celles qui se consolident (comme le réseau de distribution) et celles qui émergent (apiculture, tisane, bière, spiruline etc.) - pour plus de détails, voir l'article sur l'AG de la Coop.

Puis le grand moment de désignation du nouveau Conseil d’administration (CA) est arrivé. Ses missions ont été redéfinies : Pour répondre aux besoins d'un écosystème de plus en plus riche, aider à la formalisation des différentes structures, faciliter leurs interactions et faire circuler l’information. Pour cela, il se compose de personnes impliquées dans les différentes dimensions du projet et en porte la vision globale. Les 12 membres à s’être proposés ou à avoir été désignés pour en faire partie ont été soumis à l’avis de l’assemblée et ont reçu son soutien... le CA est mort, vive le CA !

La matinée s’est ensuite poursuivie par un retour d’expérience du groupe des « veilleurs », composé de personnes observatrices, en lien avec le projet sans en être partie prenante. Les réflexions consignées dans le rapport présenté par Brigitte ont suscité un intérêt tel que l’on a décidé d’y consacrer un atelier dans l’après midi. Après le repas et une séance photo sur la presqu’île, il était en effet question de faire place à l’émergence en laissant les participants proposer des axes de discussion. Quatre petits groupes se sont constitués, pour aborder la notion de travail et son lien avec le plaisir, mettre à jour le rôle des veilleurs, en apprendre plus sur le processus d’intégration au projet et assister à une session de rattrapage sur le modèle économique. Quelle effervescence !

Après la mise en commun de ces ateliers et de chaleureux remerciements, l’AG s’est clôturée au camping du Pouchou, laissant chacun reprendre sa route… en partageant le même cap ! Merci à tous les adhérents de Tera et à l’année prochaine !

Retrouvez ici le compte rendu de l'AG.

Merci chaleureusement pour votre soutien
Nous restons disponibles à contact@tera.coop


Copyleft 2016 Association Tera
Rue de la Citadelle, 47370 Tournon d'Agenais

Vous pouvez mettre à jour vos informations ou vous désinscrire de cette liste