Revenir à l'essentiel pour ne pas avoir de regrets + Coup de coeur  "Mon grand-père était Gandhi" + prochaines dates et médias.
Visualiser ce message dans votre navigateur

 Newsletter

 Revenir à l'essentiel !

Bonjour,

En ce début d’année, j’ai le plaisir de vous souhaiter une joyeuse année 2016.  J’imagine que la vie va nous amener des expériences à vivre plus ou moins agréables, il n’en reste pas moins que je souhaite à chacun d’entre vous de retrouver la joie de l’enfant à la découverte de nouveautés ainsi que la joie intérieure que l’on ressent quand on se sent à la juste place.
La fin de l’année a été particulière pour notre famille avec le décès de mon frère aîné, Daniel. Départ inattendu dans son sommeil ; d’une seconde à l’autre quelque chose a basculé dans ma vie, comme si je savais que plus rien ne serait tout à fait comme avant. Outre la tristesse liée au deuil, j’ai senti beaucoup de gratitude pour tous ces magnifiques moments  que  nous avons vécus ensemble depuis notre tendre enfance jusqu’à peu avant sa mort. Ensuite, il y a les possibles regrets sur ce qu’on aurait  encore pu vivre ensemble et le questionnement : lui ai-je suffisamment dit qu’il était très important pour moi, que je l’aimais ? Bien sûr, je ne désire pas vivre de regrets mais je pense que vous comme moi, n’aimeriez pas en avoir au moment du départ de vos proches toujours bien vivants. Mon article de réflexion, ci-dessous, est motivé par la récolte des 5 regrets des personnes en fin de vie. Je vous invite à les lire et à vous questionner en quoi ils parlent de votre existence actuelle. Etonnamment, ou pas, l’argent ne trouve pas de place dans ce bilan de fin de vie.
La parution du livre « Ce que l’argent dit de vous » aux Editions Eyrolles m’a ouvert les portes de plusieurs médias  et me fait vivre de nouvelles expériences très enrichissantes. J’ai ajouté une rubrique Média à mon site afin d’accéder aux articles de presse ou réécouter les émissions radiophoniques. Une première à la TV (France 2) est prévue la semaine prochaine.
Mais bien plus encore que les médias, ce sont les retours des lecteurs qui me font particulièrement plaisir. Non pas pour flatter mon ego (peut-être un petit peu quand même...) mais plus encore, comme je le souhaitais, ce livre contribue à plus de conscience et de compréhension sur son rapport à l’argent et permet pour certains des changements souhaitables. Je remercie chaleureusement chacun pour vos retours, vos commentaires sur un site d’achat ou autre blog.
Une nouvelle année est souvent source de résolutions ou d’envie d’essayer quelque chose de différent. C’est aussi mon cas et parmi mes projets novateurs, il en est un qui me réjouit tout particulièrement : animer un atelier dans le désert marocain. Il s’intitule « Au cœur de soi-m’aime » et aura lieu du 6 au 13 octobre.
Vous avez été nombreux à visionner le film « Demain », objet de mon dernier coup de cœur, et à me transmettre votre joie à l’issue de cette projection. Je vous invite à continuer d’en parler et à faire en sorte qu’un maximum de jeunes le voient afin d’être inspiré par ces actions.
Mon coup de cœur de cette newsletter sera consacré à un livre que je viens de lire et qui s’intitule « Mon grand-père s’appelait Gandhi ». Je vous partagerai à travers l’une ou l’autre anecdote pourquoi il m’a touché.
Je vous souhaite le Meilleur et bien plus encore !

 
 

 

Coup de cœur

xxxx

La lecture du livre « Mon grand-père était Gandhi »  aux Editions Eyrolles m’a beaucoup plu, m’a questionné sur mon fonctionnement ancien et actuel. Ponctué de nombreuses expériences de vie, il est de lecture agréable. Voici deux histoires citées par Arun, petit-fils de Gandhi.

(lire la suite....) 

Article de blog

Pour ne pas avoir à le regretter plus tard
Bronnie Ware a accompagné les personnes en fin de vie depuis de nombreuses années. Elle a écrit un livre fruit de son expérience : « les 5 regrets des personnes en fin de vie » aux Editions Guy Trédaniel.
Voici ces 5 regrets. 
N°1 : Je regrette de ne pas avoir eu le courage de vivre ma vraie vie et non pas celle que les autres voulaient pour moi.C’est le regret le plus courant. Ne pas oser faire ce qui est bon pour soi, suivre son aspiration profonde. Ca parle de nos peurs.

(lire la suite...)

Ateliers/Conférences


Mes prochains ateliers à  Lyon, Liège, Paris, Lausanne, Aix-en-Provence et bien d'autres endroits en francophonie: Si vous ne connaissez pas encore mon travail, participez à l'une des conférences que je propose régulièrement en francophonie. Découvrez les prochaines dates ici.

 Lien pour avoir accès aux médias

" Ne pas décider, c'est décider. Que décidez-vous en ce moment, en ne décidant pas ? " Neale Donald Walsch

Copyright © 2016 CJunod Conseil, tous droits réservés.


désinscription de cette newsletter    mettre à jour vos préférences 

Email Marketing Powered by Mailchimp