Copy

Voir cet e-mail dans votre navigateur 
Bien le bonjour, petit(e) cobaye !

La fois dernière, je te donnais quelques tuyaux pour éloigner pesticides, OGM et autres dioxines de ton assiette. Tu pensais peut-être qu’on allait sortir de la cuisine, mais j’en remets une couche aujourd’hui, avec les contenants alimentaires.
 
Il n’y a pas que la nourriture en elle-même qui peut poser problème. Certains matériaux utilisés tous les jours dans la cuisine contiennent des perturbateurs endocriniens. Ça pourrait être bénin, sauf que ces substances toxiques migrent dans la nourriture contenue, ce qui la contamine... de quoi bien pourrir l’ambiance au dîner, non ?
 

Les grands coupables

On retrouve parmi les substances pointées du doigt le Bisphénol A (BPA) et les phtalates. Le premier se glisse dans le revêtement des boîtes de conserves et des canettes. L’exposition au Bisphénol A peut provoquer des troubles de la reproduction, de l’érection, des maladies cardiaques, du diabète…[1] 

Interdit depuis janvier 2015 en France, il pourrait être remplacé par du Bisphénol S, qui ne vaudrait pas beaucoup mieux sur le plan sanitaire. Quant aux phtalates, il y en a dans le plastique des bouteilles d’eau, dans les films alimentaires et dans certains emballages alimentaires en PVC. Ils chamboulent le taux de testostérone, que ce soit chez l’homme, la femme ou l’enfant [2]. 
 
C’est dans les meilleures casseroles qu’on fait les meilleures tambouillesTu as sûrement entendu parler du Téflon, cette matière qui revêt l’intérieur de nombreuses casseroles et empêchent tes pâtes trop cuites d’y coller à perpétuité. Certes pratique, ce revêtement contient lui aussi des perturbateurs endocriniens, les composés perfluorés [3]. Le pire, c’est quand les casseroles et les poêles sont rayés : il faut alors s’en débarrasser au plus vite ! En gros, ces trucs sont tout nuls, et il faut les éviter le plus possible.

OK, mais comment on fait ?

On vire les plastiques ! Les boîtes moches dont tu te sers pour stocker les restes ? Tu les remplaces par des contenants en verre ! Ils vont aussi bien au congélateur qu’au frigo, ils sont plus jolis et plus durables. Tu peux t’inspirer des 10 conseils de Natasha pour te débarrasser petit à petit du plastique dans ta cuisine [4]. Pour les casseroles, fais très attention au revêtement pour ne pas le rayer, et promets-toi de ne plus racheter de casseroles recouvertes de Téflon. Tu pourras les choisir en inox, ou en fonte émaillée - elles aussi durent plus longtemps.

Oui mais moi je bosse !

Sache, jeune actif(ve), qu’il existe également des solutions saines pour transporter ton repas, ainsi que tes boissons, et même de garder tout ça au chaud jusqu’à midi ! Par exemple, Qwetch, notre partenaire pour le Tour de France de l’éco-orgasme, propose des lunchbox et des bouteilles isothermes. Leurs produits sont garantis sans BPA et respectueux de l’environnement. Réutilisables à l’infini (sans oublier de les laver, mais on te fait confiance), ces contenants te permettent ne plus être esclave de l’éternel jambon-beurre qui coûte un rein ! C’est pas top ça ?! A toi les raviolis frais, les salades croquantes, les soupes savoureuses… on ne plaisante pas avec le déjeuner !

Maintenant que tu sais tout sur les vilaines molécules qui traînent autour de ton sacro-saint plateau-télé, tu peux te relaxer devant ta série préférée. On se retrouve la prochaine fois pour te parler… de nous ! ;)

Pauline

Sources :
http://www.medicalnewstoday.com/articles/221205.php 
http://www.naturalnews.com/046665_phthalates_testosterone_lev
els_plastic_products.html
http://www.sabotage-hormonal.org/spip.php?article24)
http://www.generationscobayes.org/nos-actus/10-alternatives-pour-une-cuisine-sans-plastique
Facebook
Facebook
Twitter
Twitter
Site web
Site web
Instagram
Instagram
Avec le soutien de :
Copyright © 2018 Générations cobayes, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences