Copy


Aide Internationale Pour l'Enfance

Bulletin de novembre 2013

Des nouvelles de l'AIPE

L’AIPE lancera bientôt son nouveau projet parrainage !

L’Aide Internationale Pour l'Enfance (AIPE) lancera prochainement son nouveau projet parrainage. Vous allez pouvoir retrouver toutes les informations et photos de 50 jeunes en Inde qui désirent continuer à aller à l’école, du primaire à l’université ! Plusieurs d’entre eux sont très proches de réaliser le métier de leur rêve : ingénieur(e), infirmièr(e) ou encore designer!

Aidez-les à sortir de la pauvreté et à avoir un emploi décent et durable, en financant  leurs études.
 
Toutes les informations prochainement sur notre site web.
Les quatre premières élèves de l’AIPE – Yerramma, Devi, Thotamma et Dhana- qui sont aujourd’hui à l’université. Deux d’entre elles font des études pour devenir infirmière et les deux autres font des études en ingénierie.

Des nouvelles de l'Inde

L’École Espoir : des enfants sur la bonne voie !

Dans le bidonville de Chittababu, 350 familles vivent dans une pauvreté extrême, si bien que de nombreux enfants ne vont pas à l’école et travaillent pour aider leurs parents. Fréquemment, ils ramassent des déchets dans des dépotoirs pour ensuite les revendre, ou vendent des balais et produits ménagers chimiques.

Grâce à notre partenaire Kidpower India, l’École Espoir a pu voir le jour il y a quelques mois et s’avère d’ores et déjà être une grande réussite. En effet, plus de 30 enfants fréquentent l’école régulièrement !

L’École Espoir a pour vocation d’être une école transitoire, dite de rattrapage : les enfants y apprennent les fondamentaux, en matière de savoirs et de compétences sociales, pour pouvoir par la suite intégrer une école régulière. Pour cela, les travailleurs sociaux font un travail préalable de sensibilisation auprès des familles afin de leur faire prendre conscience de l’importance pour leurs enfants d’aller à l’école.

Parmi ces enfants, Usha et Manohar sont maintenant des élèves réguliers de l’École Espoir :
 
 
Usha Turubilli est une jeune fille de 7 ans qui n'avait jamais étudié. Sa situation familiale étant compliquée, Usha vit avec sa tante dans le bidonville de Chittababu. Cette année, Usha a appris l’alphabet, à lire et à compter. Elle apprend rapidement et pourra très bientôt passer au niveau supérieur. Pour l’instant, ses parents ne sont pas en mesure de payer ses frais de scolarité, c’est pourquoi l’AIPE et la fondation Kidpower India les prennent entièrement en charge.
 

Manohar Raula a maintenant 10 ans. Il vit avec ses parents, son grand frère de 12 ans (également élève à l’école Espoir) et ses deux autres plus jeunes frères. Deux des garçons fréquentaient une école gouvernementale jusqu’à ce qu’ils doivent travailler pour aider leur famille. En effet, leur père étant alcoolique, il dépense le peu d’argent que leur mère gagne. Les garçons travaillaient donc dans un dépotoir, à récupérer et à revendre des déchets, avant que l’école Espoir n’ouvre ses portes.
Aujourd’hui, Manohar est un élève régulier de l’école Espoir et manifeste beaucoup d’intérêt pour ses études. C’est un bon élève et il rêve de devenir ingénieur.
 
Le microcrédit, un moyen qui fonctionne ! L’histoire de Towdamma, mère de Laxmanrao

Il y a quelques années, le mari de Towdamma a eu un grave accident qui l’empêche de travailler. La famille avait alors 30 000 roupies de dettes, soit 470$, et Towdamma était obligée d'emprunter de l’argent tous les mois pour acheter de la nourriture. Le 30 août 2011, l’AIPE a fait un prêt de 3 000 roupies à Towdamma, soit environ 50$, afin qu’elle s’achète une machine à pain et à galettes. 

Depuis, tous les samedis et jours de fête, Towdamma loue sa machine à différentes femmes du quartier afin qu’elles puissent préparer plusieurs sortes de galettes indiennes. En plus d’être couturière, Towdamma perçoit donc un revenu supplémentaire grâce à la location de cette machine. Elle parvient désormais à nourrir sa famille sans avoir besoin d’emprunter de l’argent.

Elle a ainsi réussi à rembourser 10 000 roupies sur les 30 000 et les conditions de vie de sa famille se sont considérablement améliorées. Aujourd'hui, elle ne vit plus dans une hutte mais loue une maison de 3 pièces.

Des nouvelles de la Thaïlande

Le centre Santikham Mathieu Lafond accroît ses capacités et sa visibilité !
 
Ce centre de réhabilitation et d’hébergement pour les enfants immigrants en situation illégale en Thaïlande et victimes d’exploitation en accueille aujourd’hui plus de 200. Il leur apporte nourriture, aide (psychologique, matérielle et juridique), protection, et éducation afin qu’ils puissent se reconstruire et s’intégrer durablement à la société.

Aujourd’hui, le centre Santikham Mathieu Lafond est de plus en plus reconnu comme un modèle dans la région. Notre partenaire local, quant à lui, la Foundation for Child Developement (FCD), apparaît comme un collaborateur fiable, non seulement aux yeux des agences gouvernementales et non-gouvernementales, mais aussi des universités. En effet, plusieurs programmes de stage ont été noués entre le centre et trois universités thaïlandaises ainsi qu'avec l’université de San Diego aux États-Unis.
 
Cliquez sur ce lien pour voir plus de photos du centre Santikham Mathieu Lafond !
Activités au Canada
 
La Journée mondiale contre le travail des enfants, le 12 juin dernier, fut une grande réussite !

Merci à tous nos bénévoles !

Pour cette occasion, l’AIPE a organisé, grâce au financement de l’Agence Canadienne de Développement International (ACDI) et à la collaboration de l’Association Québécoise des Organismes de Coopération Internationale (AQOCI)une soirée exposition photo et une projection du documentaire BAS! Au-delà du Red Light sur l’exploitation sexuelle des jeunes filles dans les bordels de Mumbaï.

Qui plus est, l’AQOCI a réalisé une vidéo sur Roxana Robin, fondatrice et directrice de l’AIPE, et sur la Journée mondiale contre le travail des enfants. 
Pour voir la vidéo, cliquez ici !

 
Nous avons eu la chance d'être en présence de Mme Monique Bastien, ancienne mairesse suppléante de Longueuil, et de Mme Marie-Christine Lalode-Fiset, attachée politique du député de Brossard.

La soirée a rencontré un franc succès ! Nous tenons à remercier toutes les personnes présentes lors cette journée et nos commanditaires pour leurs dons généreux : IDB Communications, Renaud-Bray, la ville de Longueuil, Starbucks Canada, la Brûlerie des Andes, André Jacob et l’Organisation Internationale du Travail (OIT); ainsi que nos précieux bénévoles sans qui l'AIPE ne pourrait fonctionner. Merci à Solène Bunel, Hélène Masson, Marianne Lefebvre Sigouin, Mélissa Embriaco, Sophie Péloquin, Dana Cotnar, Pasquale Cazabon, Marie-Pierre Bouchard et Sophie Aubut, sans qui la soirée du 12 juin dernier n’aurait pas pu avoir lieu.

Cliquez ici pour voir les photos de la soirée !
Cette année, des personnes de France et du Tchad ont participé au concours littéraire de l'AIPE !

Des personnes venant de la France et du Tchad ont participé au concours littéraire cette année !
Comme chaque année, notre concours littéraire a attiré des personnes provenant d’un peu partout dans le monde. Et cette année, ce concours bilingue a attiré plusieurs anglophones, ainsi que deux personnes de la France et du Tchad.

Félicitations à nos heureux gagnants de la 5ème édition du concours littéraire, à savoir :
- dans la catégorie "enfants": Léonie Laurin, Marie-Jade Guay et Anne-Catherine Forcier
- dans la catégorie "adolescents": Nicole Waldie 
- dans la catégorie "adultes": Marie Brodeur Gélinas et Salma Khalil Alio

Merci à tous et à toutes d’avoir participé ! À l’année prochaine !

Pour lire les textes gagnants, cliquez ici !

 

Le magazine allemand Vandyke a rencontré la fondatrice et directrice de l'AIPE, Roxana Robin
 

Pour lire l'article en francais ou en version originale allemande, cliquez ici !
 
Conférences de l’AIPE: il n’est pas trop tard pour réserver votre place !

Le calendrier de l’AIPE se remplit rapidement grâce à ses nouvelles conférences sur la traite des femmes, sur les enjeux de solidarité internationale ainsi que sur le micro-crédit. D’ailleurs, l’AIPE tient à remercier tous les élèves et enseignants rencontrés depuis début janvier pour leur participation! Il n’est pas trop tard pour réserver votre place !

Cliquez ici pour consulter le détail des quatre conférences offertes par l’AIPE. 
Coup d'oeil sur...

Rapport 2013 sur la traite des personnes
 
Le 19 juin, le Département d'État des États-Unis a publié son rapport mondial pour l’année 2013 sur la traite des personnes. Ce rapport annuel présente un résumé des réponses de la plupart des pays à la traite de personnes et fait état de leur conformité avec les normes du Département. Même d'après ce rapport fait état de la conformité du Canada à ces normes, il le presse de s'améliorer concernant :
  • Les services aux personnes ayant subi la traite;
  • Les efforts de prévention et d’éducation;
  • La collaboration et la coordination entre les parties prenantes.
Pour l’extrait français du rapport concernant le Canada, veuillez voir : http://1.usa.gov/14yjQHb.

Rapport intégral 2013 sur la traite des personnes (en anglais) : http://www.state.gov/j/tip/rls/tiprpt/2013/index.htm

Des femmes autochtones de Thunder Bay vendues aux États-Unis
 
Une recherche américaine menée par Christine Stark, étudiante à la maîtrise de l'Université du Minnesota dévoile que des femmes autochtones de Thunder Bay, située dans le nord-ouest de l'Ontario, sont vendues à bord de navire dans le port de Duluth, aux États-Unis. Selon elle, le port est bien connu des Premières Nations comme étant une plaque tournante du trafic humain. Les résultats de cette étude sont troublants, même si un premier rapport, réalisé en 2007 en collaboration avec la coalition contre la violence sexuelle faite aux femmes autochtones, qui signalait déjà la prostitution au Minnesota. 

Pour lire le rapport (en anglais) : 

Parlez de l'AIPE autour de vous!

 Devenez fan de l'AIPE sur Facebook !

Aidez-nous à défendre la cause des enfants exploités ! Envoyez ce bulletin à vos amis ! Parlez de nous sur Facebook.
 

Nous avons besoin de votre soutien !
150, rue Grant , local 314
Longueuil (QC) J4H 3H6
Numéro de charité: 896652013RR0001
info@aipe-cci.org
 
Share
Share
Forward to Friend
aipe-cci.org
Copyright © 2013 Aide Internationale Pour l'Enfance, All rights reserved.


unsubscribe from this list    update subscription preferences 

Email Marketing Powered by Mailchimp